Femme enceinte tuée par des chiens dans l’Aisne: Sa mère réagit aux résultats des analyses ADN des 67 chiens

Élisa Pilarski est décédée le 16 novembre alors qu’elle promenait son chien en forêt de Retz, près de Saint-Pierre-Aigle, dans l’Aisne, des causes d’une « hémorragie consécutive à plusieurs morsures de chiens ».

publicités

Un mois après le drame, les proches de la victime attendent toujours les résultats des prélèvements ADN de 67 chiens : 62 issus d’un équipage de chasse à courre des environs qui était présent dans les bois ce jour-là, et cinq qui appartiennent à la la victime et à son mari.

La mère d’Elisa Pilarski a expliqué à L’Union « qu’il faudrait attendre le mois de février pour que les résultats des analyses soient connus ». L’autopsie a conclu à un décès causé par « une hémorragie provoquée par des morsures de plusieurs chiens », rapporte le quotidien local.

publicités

De quoi faire vivre encore des semaines terribles pour les proches de la jeune femme, qui vivent dans l’attente : «  On ne vit pas, on survit. On est hanté par 1000 questions que l’on retourne sans cesse, et auxquelles nous n’avons pas de réponses  », confiait Sandrine, la sœur de Christophe, à nos confrères du Parisien.

Enceinte de 6 mois au moment de son décès, Élisa Pilarski est enterrée dans le Béarn, sa région natale. Le petit garçon, qui se serait nommé Enzo, repose dans le même cercueil que sa maman.

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre