France – Deux daims se promènent tranquillement dans les rues de l’Île de France.. – aussi deux poneys et un zèbre ( 3 VIDÉOS)

Alors que les vidéos d’animaux sauvages en milieu urbain se multiplient avec le confinement, deux cervidés ont été aperçus dimanche dans les rues de Boissy-Saint-Léger (Val-de-Marne), en train de déambuler dans les rues, en plein jour.

publicités

Pas sûr qu’ils se soient munis d’une attestation de déplacement dérogatoire avant de sortir : Deux daims se sont promenés dans une rue déserte de Boissy-Saint-Léger, en banlieue parisienne. Ils ont été immortalisés dans une vidéo diffusée dimanche sur les réseaux sociaux.

« Ces deux cervidés appartiennent au domaine du château du Piple qui en compte une centaine », a précisé le maire de la commune, Régis Charbonnier.

publicités

« C’est assez exceptionnel ! »

Selon l’édile, il n’est « pas rare d’en voir traverser la départementale la nuit mais jamais en pleine journée et dans le centre de la ville. C’est assez exceptionnel ! ». Filmée dimanche matin par un habitant de la ville, la vidéo, diffusée sur le réseau social Twitter, comptabilisait, en fin de journée, près d’un demi-million de vues. Elle a également été partagée plusieurs milliers de fois.

C’est Christophe Legrand, un architecte paysagiste qui réside à Boissy depuis un peu plus de cinq ans, qui a surpris la scène depuis son appartement. « Je venais de me réveiller, il était à peine 8 heures et je préparais mon petit-déjeuner après avoir ouvert les fenêtres pour profiter de l’air frais » , raconte l’habitant à France 3 Paris Île-de-France. « J’ai entendu un bruit étrange de sabots, ça ne sonnait pas comme des chevaux. Alors j’ai passé la tête par ma fenêtre et j’ai vu deux daims magnifiques avec leurs bois qui marchaient tranquillement dans la rue Vallou de Villeneuve, avant de déboucher sur la rue de Paris.»

publicités

Certains commentaires pensaient que c’était un canular avec des images trafiquées

Christophe Legrand, aujourd’hui étonné de voir le succès de ses images en ligne, a ensuite eu le réflexe de prendre son téléphone pour filmer : « Je ne m’imaginais pas que la vidéo sortirait de mon cercle de connaissances quand je l’ai postée sur Facebook. Depuis j’ai même eu des retours de la part d’amis qui m’envoyaient les images, ça a circulé à une vitesse assez incroyable. Et les réactions des gens sont parfois surprenantes, certains commentaires pensaient que c’était un canular avec des images trafiquées.»

Les deux cervidés ont regagné le domaine en fin de journée sans causer d’encombres, selon Régis Charbonnier. Avec les mesures liées au confinement pour cause d’épidémie de Covid-19, la présence humaine dans les rues a drastiquement chuté, permettant aux animaux sauvages de revenir dans ces zones urbaines.

Vendredi soir, toujours dans le Val-de-Marne, des images diffusées également sur les réseaux sociaux montraient la présence de poneys et d’un zèbre dans les communes de Champigny et Chennevières – des animaux qui appartiendraient au cirque Badin, installé temporairement à Ormesson, d’après le HuffPost.

Monsieur Moulot, le propriétaire du cirque décrit la scène à le HuffPost: «Il était environ 21h30. Les animaux vivent dans un parc la journée, puis dans leur remorque le soir. Là, ils étaient dans leur petit enclos à l’extérieur, qui a été ouvert.» Pour lui, il pourrait s’agir d’habitants des quartiers environnants qui auraient eu envie de s’amuser en rendant leur liberté aux équidés. «Est-ce que ce n’est pas un petit plaisantin qui aurait fait ça pour faire le buzz avec une vidéo?»

“Ils sont apprivoisés”, continue monsieur Moulot. «Alors quand ils ont été libérés, ils se sont promenés un moment le temps de brouter. Ils ne se sont pas aventurés bien loin, ils étaient à 500 mètres du cirque environ, et puis ils sont rentrés », explique-t-il, toujours au HuffPost.

Selon le propriétaire du cirque Badin, l’étonnante cavale n’aura duré en tout et pour tout qu’une quinzaine de minutes au maximum. Le temps pour les animaux de faire le tour des réseaux sociaux. Monsieur Moulot, lui, se réjouit surtout d’avoir retrouvé ses bêtes en bonne santé après leur périple. «Vous savez, cela fait des générations qu’on a le cirque. Et nos animaux, on les aime comme nos enfants.»


Source de vidéo: Dailymotion-LeHuffPost

Franbuzz sur Facebook

Répondre