France: la cigarette bientôt interdite dans 52 parcs et jardins à Paris et de trois plages à Marseille

Des parcs bientôt sans tabac. La mairie de Paris va étendre l’interdiction de fumer à 52 parcs et jardins de la capitale à partir du 8 juin. Cette mesure fait suite à l’expérimentation, depuis juillet 2018, de cette interdiction dans six parcs, qui « a permis de faire diminuer le nombre de fumeurs présents dans ces parcs et de mégots jetés au sol ». Quarante-six parcs et jardins supplémentaires ont « été sélectionnés par les mairies d’arrondissement » pour étendre ce dispositif, précise la ville.

Dès le 8 juin, il sera interdit de fumer dans cinquante-deux parcs et jardins parisiens, soit 10 % des espaces verts de la capitale, a annoncé la Mairie de Paris, vendredi 31 mai, à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac.
Cette mesure intervient après l’expérimentation, depuis juillet 2018, de cette interdiction dans six parcs des 3e, 10e, 12e, 13e, 15e et 17earrondissements. Celle-ci a logiquement « permis de faire diminuer le nombre de fumeurs présents dans ces parcs et de mégots jetés au sol », a communiqué la ville.

publicités

Pendant les premières semaines, les agents de la ville sensibiliseront les fumeurs, et « des panneaux d’information et des cendriers ‘ludiques’ proposant des sondages baromètres que l’on remplit avec son mégot, seront installés à chaque entrée principale des 52 jardins concernés », précise la mairie de Paris.

image: Twitter-Le Parisien

À la suite de ces semaines de sensibilisation, prévues jusqu’au début du mois de juillet, les contrevenants pourront être sanctionnés par un PV de 38 euros, comme l’amende actuellement mise en place pour les aires de jeux, a précisé la ville. Une amende qui pourra grimper à 68 euros en cas de jet de mégot.

publicités

À en croire France inter, cette mesure reçoit un accueil mitigé dans les zones concernées. “Les enfants mettent tout à la bouche et s’il y a des mégots, c’est vraiment dégueulasse”, souligne un habitué du square Georges Brassens (15e arrondissement), qui salue le dispositif. “Fumer une cigarette dans un parc peut être un plaisir, je ne comprends pas cette fixette sur les fumeurs : c’est excessif”, regrette une autre habitante du quartier.

Des plages « sans tabac » à Marseille

Parallèlement, à Marseille, trois plages deviennent « sans tabac ». La cigarette sera bannie des plages de Pointe Rouge, Borély et Bonneveine, « dans le but de protéger les non-fumeurs des dangers du tabagisme passif et de préserver le littoral des déchets (mégots, charbons…) », selon l’arrêté municipal.

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre