France – Quatre hommes soupçonnés d’avoir battu et poignardé à mort un poney

Une nouvelle illustration de la cruauté et la bêtise humaine. Mercredi 27 novembre, quatre hommes sont convoqués devant la justice. Ils sont soupçonnés d’avoir battu à mort puis poignardé un poney à Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales).

publicités

Dans la nuit de samedi à dimanche, au moins quatre personnes, d’origine roumaine, auraient enlevé, battu puis poignardé Barak, un petit Shetland, rapporte L’Indépendant. Sur place, ils l’auraient frappé à mort avant de l’achever de plusieurs coups de couteau. Prévenus par des ouvriers logeant à proximité, les gendarmes ont arrêté les quatre auteurs présumés.

«Ce poney est mort, suite à des actes de barbarie extrême et des coups d’une grande violence», s’indigne dans L’indépendant le vétérinaire intervenu auprès de l’animal. Selon le journal local, quatre individus, logés dans le mobil-home d’un camping, sont entrés dans le pré du propriétaire, avant d’en extraire la bête et de la trainer jusqu’à leur emplacement.

publicités

L’enquête menée par les gendarmes a permis l’interpellation de quatre personnes. Les suspects ont été placés en garde à vue. Il s’agirait de Roumains habitant dans le camping depuis le mois de mai. Selon 20 Minutes, deux d’entre eux seront jugés en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Perpignan ce mercredi 27 novembre.

Tous deux ont été reconnus coupables des faits reprochés. Une peine de 4 mois de prison ferme avec maintien en détention, et des dommages et intérêts au titre du préjudice subi, ont été prononcés à leur encontre, raconte l’Indépendant. Le ministère public avait requis 8 mois de prison ferme dont 6 mois avec sursis.

publicités

« C’est inimaginable, ce poney paisible, qui était extrêmement sociable, est mort dans d’atroces souffrances. C’est un acte de cruauté inqualifiable. Il faut que les auteurs de cette barbarie soient punis » déclare la propriétaire du poney.

Franbuzz sur Facebook

Répondre