Gironde – Près de 450 hectares brûlés après un incendie dans le camp militaire de Captieux

Les flammes ont ravagé un vaste champ de tir militaire près de Captieux en Gironde. Le sinistre a été provoqué par une munition tirée par un appareil en vol lors d’un exercice.

publicités

Un incendie provoqué par le tir d’une munition d’un aéronef du ministère des Armées s’est déclaré ce vendredi au camp du Poteau à Captieux en Sud-Gironde. Le feu a détruit 450 hectares de végétation dans l’enceinte de ce terrain militaire qui s’étend sur 10 000 hectares entre Landes et Gironde.

« Dans le cadre d’une mission de tir des armées françaises, une des munitions tirées par un aéronef a provoqué un départ de feu de broussailles à proximité de la cible visée »,  a expliqué à l’AFP un porte-parole militaire.

publicités

Le sinistre s’est déclaré en début d’après-midi ce vendredi, et était sous contrôle à 21 h 30, nécessitant l’intervention de quelque 70 pompiers, dont une cinquantaine de Gironde et des Landes venus prêter main-forte aux effectifs habituellement présents sur place et à des effectifs arrivés de la base aérienne de Mont-de-Marsan.

Veille nocturne

Vers 22 heures, à l’heure où le feu a été fixé, on estimait à 450 hectares, dans un périmètre circonscrit au camp de Captieux (10 000 hectares), la surface détruite. La surface est importante. À titre de comparaison, l’incendie de Le Tuzan-Louchats de juillet a détruit 300 hectares de forêt. Mais cette fois, la forêt de pins n’a pas été touchée. « Le secteur est composé uniquement de broussailles », précise-t-on au Sdis 33. Environ 70 pompiers landais, girondins et militaires ont été engagés et une douzaine de véhicules spécialisés.

publicités

Les soldats du feu ont allumé des contrefeux à partir de zones aménagées à cet effet, afin de s’assurer le contrôle de l’incendie. L’intervention a été compliquée par la nature du sol, pollué par des engins explosifs. Personne n’a été blessé durant cette intervention.

Les incendies ne sont pas rares au camp du Poteau

Le camp du Poteau est l’un des plus grands centres européens pour les tirs de missiles et les tests d’explosifs.  Les incendies y sont fréquents. En mars 2017, 1.300 hectares de végétation y avaient été détruits et encore 500 hectares en juillet de la même année. Ce dernier incendie avait déjà été déclenché par un tir de missile air-sol selon l’armée.

Cet immense champ de tir est équipé de pare-feux et étroitement quadrillé par une équipe de pompiers, basée 24 heures sur 24 sur le site.

 avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre