Hermès a acheté 152 hectares en Australie pour construire la plus grande ferme de crocodiles

La maison de luxe française vient de racheter une grande ferme afin d’y élever des crocodiles dont la peau servira à la production de ses sacs à main. La marque prévoit d’élever jusqu’à 50.000 spécimens, en cinq ans.

publicités

Le roi des crocodiles Mick Burns et la marque de mode française Hermès se sont associés pour acheter une ancienne ferme horticole près de Darwin, en Australie, rapporte ABC. Ils prévoient d’y développer le plus grand élevage de crocodiles du pays.

Mick Burns ainsi que trois dirigeants de la marque de luxe française sont à la tête de PRI Farming, qui prévoit de construire une installation capable d’accueillir 50.000 crocodiles d’eau salée. Ils seront élevés pour leur peau et les produits carnés, avec des coûts de développement estimés à environ 40 millions de dollars.

publicités

50 000 crocodiles y seront élevés d’ici 5 ans

À la place, la maison de luxe souhaite construire une installation très moderne, qui devrait abriter, selon le média australien ABC , 50 000 crocodiles au bout de cinq ans. Ce qui augmentera le nombre de crocodiles d’élevage de 50 % dans le Northern Territory.

Les travaux pourraient coûter 40 millions de dollars à l’entreprise française. ABC précise que ces crocodiles seront tous élevés pour leur peau et leur viande. Le quotidien économique australien Financial Review précise que la ferme, qui s’étend sur 376 hectares, possède un avantage certain. Une grande partie du territoire est irriguée « par de grandes réserves d’eau venant d’un forage ».

publicités

Des locaux ultramodernes

Les installations abriteront un « laboratoire d’incubation des œufs, un couvoir, un enclos de croissance, un enclos de finition, une zone d’exploitation ouverte, et des zones réfrigérées de préparation et de stockage des aliments », détaille ABC. Une trentaine de personnes se consacreront à cet élevage.

Après qu’Hermès a acheté sa première ferme il y a dix ans, Louis Vuitton lui a emboîté le pas. Les deux entreprises de luxe possèdent maintenant la majorité des fermes de crocodiles de la région. Entre 2018 et 2019, ce sont 24.600 peaux de crocodiles qui ont été exportées, selon le département des Ressources naturelles et environnementales du Northern, précise le média australien.

Franbuzz sur Facebook

Répondre