Huan Huan, la femelle panda, a donné naissance à des jumelles au zoo de Beauval

Ils sont mignons et maladroits… les pandas ! C’est sûrement pour cela qu’ils font partie des animaux préférés du genre humain. Alors quelle belle surprise d’apprendre dans la nuit de dimanche à lundi la naissance de deux bébés au zoo de Beauval dans le centre de la France.

publicités

Beauval a deux nouveaux pensionnaires. Huan Huan, la femelle panda prêtée par la Chine au zoo du Loir-et-Cher, a donné naissance à des jumeaux en bonne santé dans la nuit de dimanche à lundi.

Les deux petits plantigrades, nés peu après 1 heure du matin, viennent enrichir la famille panda de Beauval, déjà forte de leur père Yuan Zi et de leur grand frère Yuan Meng, né le 4 août 2017. Les deux nouveau-nés n’auront des noms définitifs que dans 100 jours. Ils seront choisis par la Première Dame chinoise, a indiqué le zoo.

publicités

En parfaite santé

«Les deux bébés sont roses. Les deux sont en parfaite santé. (…) Ils sont magnifiques», a réagi le président du ZooParc, Rodolphe Delord, depuis le centre de contrôle du Centre de reproduction et de sauvegarde des pandas de Beauval.

Huan Huan a d’abord donné des premiers signes d’agitation dimanche vers 17h30. Alternant activité et sommeil, elle a finalement perdu les eaux à 00h30 avant de donner naissance à ses petits à 01h03. Immédiatement, les bébés se sont montrés vifs et ont poussé des cris aigus.

publicités

Une soigneuse du Centre de recherche sur le panda géant de Chengdu, venue spécialement pour les naissances, a réussi à s’emparer de l’un des bébés pandas pour lui prodiguer les soins et le placer en couveuse. Il pesait 149 grammes, un poids «très rassurant» pour un bébé panda.

«Plus ils sont gros, moins ils sont fragiles. Ils sont dans la fourchette haute car ils doivent faire entre 100 et 150 grammes à la naissance», a expliqué le vétérinaire. La deuxième petite femelle, qui a bénéficié d’un peu plus de temps avec sa génitrice, a été pesée à 128 grammes.

La vigilance des soignants

Les soigneurs vont maintenant devoir gérer la santé de Huan Huan et procéder à des rotations régulières des bébés auprès de leur mère. «Ils vont être mis en couveuse et ils vont aller téter leur mère en alternance. Ils vont être surveillés 24 heures sur 24 avant que le public ne puisse les voir dans quelques semaines», a précisé M. Delord.

Les deux nouveaux-nés du Loir-et-Cher n’auront des noms définitifs que dans 100 jours. Selon la tradition, ils seront choisis par la Première Dame chinoise. Comme un signe que la naissance s’inscrit dans le cadre de la «diplomatie du panda».

Avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre