Il filme le voleur en pleine action, la police débarque au bout d’une minute (vidéo)

Cambriolage : que dit la loi ?

En cas de vol ou d’effraction, l’auteur des faits risque à minima une amende, ainsi qu’une peine de prison. Il est alors essentiel de porter plainte, même contre X si vous ne connaissez pas l’identité de l’individu. Quoi qu’il en soit, entrer par effraction chez quelqu’un n’est jamais une chose à faire. C’est idiot de le dire, en effet, mais puisque les cambriolages se portent de mieux en mieux, on imagine que certains pensent encore que c’est une bonne idée. Il est toujours utile de rappeler que le vol est passible d’une peine de trois ans de prison et jusqu’à 45 000 euros d’amende. Tout dépend de la situation dans lequel le cambriolage a été commis et s’il y a des circonstances aggravantes ou non.

Pris la main dans le sac !

Dans cette vidéo, on peut voir un homme tenter d’entrer par effraction chez quelqu’un. Il se sert d’un pied de biche pour pouvoir ouvrir ce qui semble être une porte-fenêtre. On peut voir du verre brisé et l’homme qui s’acharne sur cette ouverture. Mais ce qu’il ne sait pas, c’est que le propriétaire de la maison a tout vu et a déjà appelé la police. Il est juste au-dessus de lui, à l’étage supérieur, et filme la scène par la fenêtre. Au bout d’environ une minute, cinq policiers débarquent et le plaquent au sol. L’arrestation est plutôt musclée et notre abruti du jour jure tout ce qu’il peut. Quoi qu’il en soit, le propriétaire de la maison doit être plutôt rassuré.


Source vidéo: Dailymotion- letribunaldunet

Les chiffres en hausse en France

En France, les cambriolages étaient toujours en hausse en 2017. On estime que 80 % d’entre eux ont lieu durant la journée et en ville. La plupart des cambriolages se font en résidence principale, ensuite dans des locaux d’entreprise et enfin, en résidence secondaire. 95 % des cambrioleurs fuient au déclenchement de la sonnerie d’une alarme. Et on estime également qu’ils abandonnent après 5 minutes en moyenne, s’ils ne parviennent pas à forcer l’habitation. Cerise sur le gâteau : moins de 13 % de ces cambriolages sont punis par la justice. En août 2017, le nombre de cambriolages s’élevaient à 247 394.

Répondre