Il lance un appel à témoins pour retrouver le « pourri » qui a abandonné ce chien!

L’affaire fait un buzz terrible. Le post a entraîné plus de 200 commentaires d’internautes consternés. A suscité plus de 500 « like ». Et avait été partagé, dimanche soir, plus de 2 000 fois.

Tout part donc d’un appel à témoins déposé sur sa page Facebook par un promeneur après qu’il eut trouvé, samedi après-midi, tandis qu’il se promenait du côté de la zone d’activités de Technoland à Étupes, un chien manifestement abandonné attaché à un arbre.

publicités

Abandonné et attaché à un arbre, ce chien a eu de la chance

Sylvain a livré les détails de sa découverte sur Facebook. Les membres de la plateforme ont immédiatement réagi en relayant massivement l’histoire. Le propriétaire a choisi un endroit difficile à trouver, un buisson masqué par un préfabriqué. De plus, au lieu de « fuir » et donner au chien une chance de survivre et recommencer une nouvelle vie, il a choisi une option radicale. En attachant le toutou à un arbre, il a probablement souhaité qu’il meure de faim, une façon atroce de quitter ce monde.

Sylvain a retrouvé le chien à Etupes, au sein du parc Technoland, près du canal. En plus de la contribution de son réseau, il espère aussi que la caméra de surveillance d’une entreprise située à proximité permettrait d’identifier le « gros fumier » qui a abandonné son chien.

publicités

Heureusement, le chien est sain et sauf, la SPA le proposera en adoption

image: facebook

Malgré son abandon, le chien a pu compter sur des personnes charitables. Le propriétaire du préfabriqué lui a donné à manger. Les premiers examens réalisés par la fourrière signalaient l’absence d’une marque d’identification, aucun collier, pas de tatouage et encore moins de puces. Après sa vaccination, la SPA le proposera en adoption. Jusqu’à aujourd’hui, les recherches menées par Sylvain n’ont pas encore abouti.

Nous avons relayé les appels des vétérinaires invitant les propriétaires à ne pas abandonner leurs animaux lors de l’euthanasie. Malheureusement, certaines personnes s’en débarrassent, bien avant. Pourtant, d’autres solutions sont possibles.

publicités

 

Franbuzz sur Facebook

Répondre