Il ne fera pas beau et chaud à Paris «avant la deuxième semaine d’août»

Guillaume Séchet, météorologiste, fait le point sur la situation météo à Paris après un mois de juillet gris et pluvieux.

publicités

20 Minutes – Des averses voire des seaux d’eau. Ces dernières semaines, à Paris et en Ile-de-France, vous avez plus souvent mis votre capuche que votre short ou votre jupe. De toute façon, les températures n’incitaient pas non plus à se découvrir.

Bref, ce mois de juillet est pourri. Mais l’est-il vraiment? N’avons-nous pas pris de mauvaises habitudes avec les dernières canicules vécues? Guillaume Séchet, météorologiste et créateur du site meteo-paris.com, nous éclaire sur cette météo estivale. Mais pour la chaleur, il va falloir encore attendre.

publicités

Un été gris et frais comme ces dernières semaines, est-ce si rare à Paris ?

En termes de températures, c’est un été assez classique en Ile-de-France, même si l’on n’y est plus vraiment habitué avec les étés chauds et secs de ces dernières années. Cet été nous paraît donc plus froid. Au final, il fait à peine 3 degrés en-dessous de la normale à Paris la semaine prochaine. En revanche, il pleut beaucoup plus, ce sont des pluies régulières, combinées à de la fraîcheur.

Historiquement, les étés ne sont pas chauds dans la région ?

Il y a trente ans, un été sur deux était frais. À l’inverse, en 2019, on avait eu un été d’une chaleur exceptionnelle, avec des températures jusqu’à 43 degrés. En vérité, la chaleur sans fin n’est pas caractéristique de l’été francilien. Même si les étés chauds doivent à terme devenir la norme.

publicités

Pourquoi cette alternance de phases de chaleur et de phases humides et froides ?

Une dépression s’est formée sur les îles britanniques. Le vent océanique nous vient de l’océan Atlantique, ce qui explique pourquoi le temps est changeant et pas forcément très beau, balayant notamment le nord de la France. Voilà pourquoi nous ne sommes pas dans une ambiance estivale. Il y aura bien des accalmies mais cela ne durera pas. En cette saison, il suffit de peu pour qu’il fasse 25 degrés.

Quand va-t-il faire beau et chaud ?

Depuis quelques jours, on ne voit pas d’amélioration durable avant au moins la deuxième semaine du mois d’août. Pour que le temps s’améliore, il faut qu’un anticyclone s’installe sur les îles britanniques et bloque ce courant perturbé pour amener l’air plus sec d’Afrique du Nord. Un scénario qui ne sera pas envisageable avant les 12 ou 13 août.

Y a-t-il un point positif à toute cette grisaille ?

Certaines personnes craignent la chaleur voire en ont une véritable phobie, parfois due à la perte d’un proche. D’ailleurs, le corps humain n’est pas fait pour supporter 40 degrés. Avec le temps actuel, beaucoup de gens apprécient de ne pas avoir à subir la canicule. C’est plus rassurant, et les nuits sont également plus fraîches et permettent de mieux récupérer.

VIA : 20 Minutes

Franbuzz sur Facebook

Répondre