Il ne lui resterait que 30 minutes à vivre: Les médecins observent la tête de ce patient et lorsqu’ils découvrent ce qui cloche, ils doivent l’opérer d’urgence!

L’histoire en l’occurrence d’un étudiant californien, qui se plaignait de violentes migraines et qui a fini par se rendre chez le docteur. Amené d’urgence à l’hôpital, et après plusieurs analyses, les médecins ont fini par trouver le coupable: un ver solitaire qui s’était logé dans son cerveau… et a failli lui coûter la vie.

publicités
il-ne-lui-resterait-que-30-minutes-a-vivre-les-medecins-observent-la-tete-de-ce-patient-et-lorsquils-decouvrent-ce-qui-cloche-ils-doivent-loperer-durgence-1Des radios du cerveau de l’étudient ont révélé la présence de l’intrus. (Photo: AFP)

Luis Ortiz, étudiant de Sacramento (Californie, ouest des Etats-Unis), a raconté à la chaîne de télévision CBS être allé consulter un médecin après avoir souffert de maux de tête et de vomissements. Les médecins ont annoncé à l’étudiant de 26 ans que s’il ne se faisait pas opérer immédiatement, il ne lui resterait que 30 minutes à vivre. L’homme n’a donc pas eu le choix d’accepter de se faire opérer.

«Oh ! vous avez un parasite dans votre tête. Nous allons vous opérer et vite, parce que sinon vous allez probablement mourir», lui ont dit ses médecins, se souvient-il. «Je suis juste heureux d’être en vie, parce qu’à une demi-heure près je n’aurais plus été là», a-t-il conclu.

publicités

Ceci étant dit, les médecins ont tenté de savoir ce qui s’est produit alors qu’ils ont demandé à Luis s’il était entré en contact avec du porc non cuit, s’il avait nager dans une rivière récemment ou s’il avait visité un pays du Tiers monde, mais la réponse à ces trois énoncés fut non.
Vous allez laver soigneusement vos fruits et salades et bien cuire votre viande, car le risque existe aussi.

Le ver bougeait encore quand il est sorti!

L’opération menée immédiatement pour l’extraire lui a sauvé la vie à 30 minutes près, lui confieront les médecins. Détail croustillant, le chirurgien qui a opéré Luis Ortiz raconte que le parasite, grand d’un millimètre et demi, bougeait encore quand il l’a sorti.

publicités

source: cbs – leparisien

Franbuzz sur Facebook

Répondre