Incendies en Australie : Plus de 500 millions d’animaux sont morts dans les flammes

Un demi-milliard d’animaux ont péri dans les violents incendies qui ravagent l’Australie depuis quatre mois. Une perte considérable pour la biodiversité.

publicités

En Australie, des chercheurs de l’Université de Sydney estiment que, rien qu’en Nouvelle-Galles du Sud, près de 480 millions de mammifères, oiseaux et reptiles ont déjà péri dans les violents incendies depuis le mois de septembre, rapportent The Times et le site australien News.com.

Près de 8000 koalas du Mid North Coast (région du nord-est) – 1/3 tiers de la population locale – ont péri dans les flammes. Ces animaux sont victimes de leur lenteur et de leur alimentation : ils se nourrissent de feuilles d’eucalyptus, des arbres hautement inflammables.

publicités

Les météorologistes prévoient en effet des rafales de vent soutenues et un nouveau pic de chaleur avec des températures supérieures à 40°C susceptibles d’attiser encore davantage les feux. La plus meurtrière depuis le début de la crise. Elle a fait monter le bilan humain à au moins 18 personnes décédées depuis septembre.

Les incendies sont également une catastrophe de grande ampleur pour la biodiversité australienne particulièrement riche. Des scientifiques de l’université de Sydney ont tenté d’estimer les conséquences pour les animaux de la perte des territoires dévastés par les flammes, plus de 5,5 millions d’hectares, d’après le dernier bilan.

publicités

Leurs calculs suggèrent que quelque 480 millions d’animaux auraient déjà été affectés par les feux dans l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud depuis septembre. « La plupart des animaux affectés ont probablement péri directement dans les feux. D’autres ont succombé plus tard à cause du manque de nourriture, d’abri ou de la prédation par les chats sauvages et les renards roux« , expliquent-ils dans un communiqué.

30% de la population de koalas déjà disparus

Parmi les espèces particulièrement affectées, figurent les emblématiques koalas dont les photos affluent sur les réseaux sociaux depuis plusieurs semaines. La ministre de l’Environnement Sussan Ley a expliqué à une radio locale que 30% de la population évoluant sur la côte nord de la Nouvelle-Galles du Sud auraient disparu. Cela représente 4.500 à 8.400 koalas, selon l’agence Reuters.

« Avec ce type de feux en couronne qui se déplacent vite, les koalas n’ont pas la capacité de se déplacer assez rapidement pour fuir« , a expliqué le mois dernier Mark Graham, écologue du Nature Conservation Council repris par Bloomberg. « Les feux ont brûlé tellement intensément et tellement vite qu’il y a eu une mortalité significative des animaux dans les arbres« .

De son côté, l’Australian Koala Foundation s’est refusée à donner une estimation du nombre d’animaux affectés. « Personne ne sait combien d’animaux, d’oiseaux ou d’autres espèces ont été tués ou dont les populations ont été décimées »a écrit l’ONG sur Facebook précisant qu’elle tentait actuellement de déterminer si des koalas subsistaient dans les zones impactées.

Un gouvernement très critiqué

« Ces feux sont sans précédent. Même nos dirigeants ne savent pas quoi faire ni quand agir« , a commenté Deborah Tabart, présidente de l’Australian Koala Foundation. « Nous devons laisser les experts agir pour décider quoi faire et prier pour la pluie. Jusqu’à ce que la pluie arrive, il y aura une immense souffrance pour tous, tant pour les humains que pour les koalas et l’environnement« .

Au sud du pays, sur l’île Kangaroo, les feux ont été si meurtriers pour la vie sauvage que la quasi-totalité du parc national de Flinders Chase, qui abrite des koalas et des kangourous, a été détruit.

La situation pourrait s’aggraver dans les prochains jours du fait des températures élevées et des vents violents qui propagent les feux. À Penrith dans le sud-est du pays, 48,1 degrés ont été relevés samedi. Et ces températures pourraient encore augmenter selon les services météorologiques australiens.

Franbuzz sur Facebook

Répondre