Inondations en Belgique : Un appel à quitter Liège lancé par les autorités locales (Vidéo)

La bourgmestre faisant fonction conseille à ceux qui travaillent à Liège et aux touristes de partir. Les Liégeois sont priés de monter aux étages. 

publicités

Alors que 45 personnes sont décédées à la suite de crues causées par de violentes intempéries en Belgique et en Allemagne, le nombre de sinistrés ne semble pas près de baisser. À Liège, au sud de la Belgique, les autorités ont demandé aux personnes vivant en bord de Meuse de quitter leur domicile.

Selon les évaluations de la Province, « le niveau de l’eau devrait monter d’un mètre et demi ». « Les personnes qui travaillent à Liège ou font du tourisme peuvent quitter la ville, des quais vont sans doute être fermés. » Ceux qui y vivent doivent se mettre en sécurité en montant au premier ou au deuxième étage, en tenant compte du fait que le niveau d’eau devrait monter d’un mètre et demi. C’est un principe de précaution.

publicités

Situation chaotique dans toute la province

De violentes pluies s’abattent sur la Belgique et l’Allemagne depuis ce 14 juillet. À Liège, face à la montée du niveau de la Meuse qui menace d’atteindre les habitations les plus proches du fleuve, les autorités locales demandent à la population de quitter les lieux.

« Le niveau de l’eau va encore monter à peu près d’un mètre cinquante. Dès lors, nous demandons aux habitants qui le peuvent de quitter la ville, particulièrement ceux qui vivent en bord de Meuse », a demandé au micro de la RTBF Christine Defraigne, la bourgmestre (la maire, ndlr.) faisant fonction.

publicités

Alors qu’à Verviers, à environ 30 kilomètres de Liège, les scènes de torrent à hauteur des fenêtres des maisons se succèdent depuis la veille, ce serait au tour des habitants de Liège de se préparer à voir le niveau de l’eau monter dans les heures à venir.

La maire invite aussi à « se réfugier aux étages, au premier étage minimum, de prendre de l’eau, des vivres », si certains Liégeois sont dans l’impossibilité de quitter leur domicile.

« Nous espérons vraiment que nous pourrons respirer d’ici quelques heures », ajoute-t-elle tandis que le pic des précipitations entraînant d’impressionnantes crues n’est pas encore arrivé. « Nous allons fermer les quais, nous allons aussi envoyer le message qu’il ne faut pas venir à Liège en ce moment », ajoute-t-elle.

Renforts

Dans la nuit de mercredi à jeudi, un équipage de huit pompiers d’Anvers est parti porter assistance à la province de Liège. Parmi eux, cinq plongeurs avec des bateaux et des équipements de sauvetage, qui aideront l’armée à évacuer des personnes de leurs maisons ou à localiser des personnes disparues si nécessaire.

En matinée, deux équipes des services de secours de Wallonie picarde sont arrivées en renfort dans la région liégeoise. Une relève est d’ores et déjà prête à prendre le relais.

La France a annoncé envoyer de l’aide. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et la Sécurité civile française ont indiqué sur Twitter avoir envoyé en province de Liège 40 sapeurs-sauveteurs de l’unité d’instruction et d’intervention de la Sécurité civile, ainsi qu’un hélicoptère avec «deux sauveteurs aquatiques».

Franbuzz sur Facebook

Répondre