Jean-Pierre Pernaut, ex-présentateur mythique du 13 h de TF1, est mort

Jean-Pierre Pernaut est décédé à l’âge de 71 ans. Atteint par un cancer de la prostate, puis du poumon, l’ancien présentateur vedette du journal de 13 h sur « TF1 » avait mis les territoires de France sur le devant de la scène.

publicités

Jean-Pierre Pernaut souffrait d’un cancer du poumon depuis mai 2021, avait-il annoncé en novembre. Il avait également été traité pour un cancer de la prostate. On apprend ce mercredi la mort de l’ancien présentateur du journal de 13h de TF1 à l’âge de 71 ans. « Le père de Tom, Lou, Olivier et Julien est décédé des suites de son cancer du poumon » mercredi après-midi, a annoncé son épouse Nathalie Marquay-Pernaut, quelques minutes avant que TF1 ne confirme la disparition du journaliste.

« Je pense qu’il ne faut pas avoir peur du cancer » confiait-il, combattif, en révélant son cancer du poumon dans une vidéo postée sur Twitter le 22 novembre 2021. Et d’expliquer : « Je pensais que ça n’arrivait qu’aux autres pendant des années et des années. On m’a dit d’arrêter de fumer, je n’y ai pas cru, j’aurais dû arrêter. » 

publicités

L’ancien présentateur vedette est resté aux commandes du journal de 13h de TF1 pendant 33 ans, battant régulièrement des records d’audience. Son édition de la mi-journée était régulièrement présentée comme la plus regardée d’Europe. Et Jean-Pierre Pernaut était devenu une figure emblématique de la télévision, défendant une ligne éditoriale proche de son public, ancrée dans le patrimoine, les traditions et la France rurale.

Son épouse, Nathalie Marquay, a simplement posté une photo de fond noir sur Instagram pour marquer son deuil.

publicités

« Traverser la petite et la grande histoire du monde »

Il en riait lui-même, de cette fidélité avec plusieurs générations de téléspectateurs. Arrivé en télévision « par hasard » selon ses mots dans notre journal, le jeune journaliste passe pour la première fois derrière la caméra le 8 août 1972, à l’âge de 22 ans, dans un reportage près d’Amiens. Il prend place sur le siège de présentateur du journal télévisé de 13 h, seize ans plus tard, en remplacement d’Yves Mourousi.

Il y racontera au cours de 7 000 JT les grands événements de l’actualité comme la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, prenant l’antenne devant la centrale alors que la zone est classée interdite, en avril 1990.

Après son dernier journal, il résumait ces trois décennies en clamant sa fierté d’avoir « traversé la petite et la grande histoire du monde, grâce à vous » dans une ultime adresse aux téléspectateurs.

Un porte-parole des régions de France

Ultime ? Pas vraiment. Le journaliste n’a pas arrêté sa carrière pour autant. En tant que véritable porte-parole de « toutes les richesses de nos régions jusque dans les plus petits villages », Jean-Pierre Pernaut avait repris du service sur la chaîne d’information en continu LCI, appartenant au groupe TF1, pour une émission hebdomadaire, Jean-Pierre et vous, le samedi.

Un magazine papier, baptisé Au cœur des Régions, et d’autres initiatives comme SOS villages et «Votre plus beau marché» finissait de remplir l’agenda du jeune retraité. Il avait également lancé une web tv, JPP TV. Dernièrement, il avait présidé le jury de l’élection Miss France édition 2022.

Une nouvelle présence qui faisait de lui une des personnalités masculines préférées des Français en 2021 selon le classement du JDD .

Plusieurs combats contre le cancer

Jean-Pierre Pernaut avait guéri

Avec Agences

Franbuzz sur Facebook

Répondre