La chanteuse Sarah Harding ex-Girls Aloud, révèle qu’elle n’a plus que quelques mois à vivre

A seulement 39 ans, la chanteuse Sarah Harding est atteinte d’un cancer agressif. Il aurait atteint sa colonne vertébrale. Sarah Harding, membre du groupe féminin britannique Girls Aloud, a révélé qu’elle était condamnée.

publicités

Dans une publication Instagram, la chanteuse Sarah Harding, ex-membre du groupe Girls Aloud, a révélé ne pas savoir combien de mois il lui restait à vivre. «J’en suis maintenant à un stade où je ne sais pas combien de mois il me reste».

« En décembre, mon médecin m’a dit que le Noël à venir serait probablement mon dernier », écrit Sarah Harding dans son livre Hear Me Out, dont le Times a publié des extraits samedi avant sa parution. L’artiste britannique de 39 ans, ex-membre du groupe Girls Aloud?  avait révélé en août être atteinte d’un cancer du sein qui s’est propagé à sa colonne vertébrale.

publicités

« Je refuse de penser que je dois passer le temps qu’il me reste à vivre à me cacher », écrit-elle dans son ouvrage, ajoutant que ce qui compte pour elle aujourd’hui est son bien-être et d’être préservée de la douleur autant que possible.

image: © Instagram – Sarah Harding

 «Profiter de chaque seconde de ma vie»

«J’en suis maintenant à un stade où je ne sais pas combien de mois il me reste», a ajouté Sarah Harding, qui souhaite profiter de chaque instant et passer du temps avec ses amis et sa famille.

publicités

«J’essaie de vivre et de profiter de chaque seconde de ma vie, aussi longue soit-elle. Je prends un verre de vin ou deux, car cela m’aide à me détendre. (…) Je suis sûr que certaines personnes pourraient penser que ce n’est pas une bonne idée, mais je veux essayer de m’amuser.»

«J’en suis maintenant à un stade où je ne sais pas combien de mois il me reste», a encore confié l’ancienne membre du groupe formé en 2002 après l’émission Popstars : The Rivals.

Une grande fête pour dire au revoir

La trentenaire en a également profité pour sensibiliser ses fans au dépistage des cancers, rappelant que dès le moindre symptôme, il faut aller consulter un spécialiste sans tarder, et ce, même en pleine pandémie de Covid-19.

Au départ, la chanteuse pensait «que c’était juste un kyste». Puis, la «douleur empirait», à tel point qu’elle ne pouvait pas dormir dans un lit.

Malgré tout, elle a repoussé ses soins, estimant que, compte tenu de la situation sanitaire, c’était la meilleure chose à faire. Mais en réalité, «c’était presque comme si j’avais utilisé cela comme une excuse pour refuser de voir que quelque chose n’allait pas», a-t-elle reconnu.

La star, qui a été placée dans le coma pendant plusieurs semaines après une septicémie, veut «partir sereinement» et «dire merci et au revoir», comme il se doit. Pour ce faire, elle compte organiser prochainement «une grande fête».

Franbuzz sur Facebook

Répondre