La Chine interdit aux mineurs de jouer en ligne plus de 90 min par jour et seulement entre 8h et 22h

La Chine prend des mesures radicales pour limiter la pratique des jeux vidéos chez les mineurs. Désormais, ils peuvent jouer pendant 90 minutes par jour maximum et trois heures en vacances, et seulement entre 8h et 22h, et entre 25 et 52 dollars par mois pour les achats en ligne.

publicités

Le gouvernement chinois vient de mettre en place une nouvelle loi visant à imposer des limites concernant le temps de présence des jeunes face aux écrans ainsi que des restrictions mensuelles pour les dépenses relatives aux DLC et microtransactions. Les autorités chinoises estiment que les jeux vidéos sont notamment à l’origine des mauvais résultats scolaires de la jeunesse chinoise.

Les nouvelles règles ont été publiées mardi, introduisant un système plus strict d’enregistrement des noms et, pour la première fois, un système de classification par âge. Ces directives de la State Administration of Press and Publications (SAPP) prévoient également de limiter l’accès aux jeux de 8h à 22h, avec un maximum d’une heure et demie par jour (trois heures en vacances) et 400 yuans (soit un peu plus de 50 euros) par mois pour les achats en ligne.

publicités

La nouvelle loi régule également les jeux d’argent ou les jeux payants. Les jeunes de moins de 8 ans ne pourront plus jouer à des jeux en ligne qui impliquent de l’argent ou qui requièrent un paiement pour y jouer. Désormais les jeunes de de 8 à 16 ans ne sont plus autorisés à dépenser plus de 200 yuans (26€), tandis que pour les adolescents de 16 à 18 ans, le seuil monte à 400 yuans (52€). 800 millions de Chinois ont accès à Internet, 29 millions d’entre eux ont moins de 10 ans. Le pays connait un tel boom sur Internet que des camps de désintoxication ont été mis au point pour soigner les accros. En plus de la dépendance mentale, un rapport national chinois indique que près de la moitié de la population de plus de 5 ans souffre d’une sorte de déficience visuelle, renforcée par l’utilisation excessive des écrans.

Les autorités chinoises estiment que la pratique du jeu vidéo est à l’origine des mauvais résultats scolaires d’une grande partie de la jeunesse chinoise. Elles mettent également en avant le rôle du jeu vidéo dans le développement de problèmes physiques et mentaux. Une position partagée par le président Xi Jinping et la presse officielle qui écrit « ces problèmes affectent la santé physique et mentale des mineurs, ainsi que leur apprentissage et leur vie normale ».

publicités

Depuis déjà plusieurs années, le gouvernement mène une véritable croisade contre le jeu vidéo et son impact sur les jeunes. Alors que le secteur représente l’un des plus gros marchés du pays, la Chine avait déjà annoncé en 2018 la création d’un organisme national de réglementation des jeux vidéo. Depuis un an, Pékin a ainsi lancé une vaste opération de nettoyage du web, et notamment des contenus jugés “malsains”. Les jeux sexuellement explicites, violents, ou comportant des systèmes de lootboxes basés sur le hasard seront ainsi prochainement prohibés a annoncé un porte-parole du gouvernement, qui appelle désormais les éditeurs à “modifier les contenus, fonctions ou règles” de certains titres.

Franbuzz sur Facebook

Répondre