La gendarme tuée par un chauffard dans le Lot-et-Garonne, reçoit la Légion d’Honneur à titre posthume

Sportive accomplie, la jeune femme originaire de l’Orne est morte après avoir été percutée par un automobiliste qui avait refusé de s’arrêter. Le ministre de l’Intérieur l’a décorée et lui a rendu hommage, ce jeudi, près de Bordeaux.

publicités

Les honneurs militaires ont été rendus à la jeune femme à la caserne de l’état-major de la région de gendarmerie de Nouvelle-Aquitaine, à Mérignac (Gironde), où son cercueil, recouvert du drapeau tricolore, avait été déposé au centre d’une place d’armes figée par l’émotion.

Le ministre, qui présidait la cérémonie, l’a décorée chevalier de la Légion d’honneur à titre posthume après l’avoir élevée au rang de major, en présence de ses proches.

publicités

Médaille militaire de la Gendarmerie nationale

Le ministre, qui présidait la cérémonie, l’a décorée chevalier de la Légion d’honneur à titre posthume après l’avoir élevée au rang de major, en présence de ses proches.

La jeune femme dont il a loué « l’engagement professionnel sans faille » mais aussi son parcours dans le judo, a ensuite reçu la médaille militaire de la Gendarmerie nationale palme de bronze et la médaille d’or de la sécurité intérieure.

publicités

Elle « incarnait les valeurs les plus nobles »

« 25 ans » : le ministre a insisté dans son éloge funèbre sur la jeunesse de la gendarme, réserviste à 19 ans, une « combattante » qui « incarnait les valeurs les plus nobles, celles de la République, de la justice (…) la protection les plus faibles ».

Le chauffard roulait à plus de 130 km/h

Tout juste nommé, le ministre avait réservé mardi son premier déplacement en province aux gendarmes de Port-Sainte-Marie (Lot-et-Garonne), près de la brigade d’Aiguillon où la gendarme était affectée depuis 2016.

Elle a été fauchée à un contrôle routier par un conducteur de 26 ans qui avait refusé de s’arrêter alors qu’il roulait, sans permis, à plus de 130 km/h et transportait « vraisemblablement de la cocaïne » selon le parquet d’Agen.

Le suspect en détention provisoire

Le suspect, au casier judiciaire chargé pour des affaires de stupéfiants et de délit routier, a été mis en examen pour homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique et incarcéré provisoirement.

Originaire de La Ferté-Macé, dans l’Orne, sportive accomplie, la jeune femme avait notamment représenté la France aux Mondiaux militaires de judo en 2016 en Suisse et venait de réussir l’examen d’officier de police judiciaire.

Franbuzz sur Facebook

Répondre