La tempête Miguel va toucher la France vendredi avec des vents allant jusqu’à 130 km/h- 8 départements en vigilance!

Un phénomène tempétueux début juin ? Voilà qui n’est pas si fréquent que ça. Il a beau porter un prénom qui fleure le soleil, Miguel a toutes les caractéristiques d’un bon coup de vent hivernal – et va vigoureusement frapper la façade ouest de notre pays, de la Gironde à la Bretagne Sud, ce vendredi 7 juin. Avec des vents établis à 90 km/h et des rafales jusqu’à 120 km/h. Météo France a déjà placé 8 départements en vigilance orange.

Cette dépression, baptisée Miguel, se trouve actuellement en plein océan Atlantique, au large du Portugal. Elle devrait se creuser jeudi au large des côtes nord-ouest de l’Espagne et atteindre le stade de la tempête avant de toucher nos côtes, selon La Chaîne Météo. Ce scénario, assez pessimiste à ce stade, peut toutefois évoluer en 24 heures.

publicités

La tempête Miguel touchera la France ce vendredi, en remontant vers le nord du golfe de Gascogne et en conservant ses caractéristiques de tempête extratropicale. Des bourrasques jusqu’à 130 km/h sont attendues en matinée sur les côtes girondines, la Charente et la Vendée. La tempête se déplacera tout au long de la journée, pour toucher les Iles britanniques en début de nuit.

En conséquence, Météo France demande aux habitants des départements concernés de limiter leurs déplacements, de ranger les objets exposés au vent, de ne pas intervenir sur les toitures ou encore d’installer les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments.

publicités

En fonction de l’avancée de la tempête, l’institut météorologique pourrait néanmoins relever en vigilance orange l’ouest de l’Hexagone.
Il est recommandé d’être particulièrement vigilant aux vagues violentes sur le littoral, mais également aux chutes d’arbres dans l’intérieur, notamment sur les routes.

Samedi matin, les dernières rafales de sud-ouest balayeront la Manche, puis la mer du Nord, avant que Miguel s’assoupisse lentement au large des côtes norvégiennes.

Dans son sillage, une situation mitigée et faiblement perturbée va marquer le week-end de la Pentecôte.

Franbuzz sur Facebook

Répondre