«La vaccination des soignants doit devenir obligatoire», estime l’Académie nationale de médecine

L’Académie nationale de médecine a qualifié, mardi 9 mars, dans un communiqué, «  d’éthiquement inacceptable » l’hésitation vaccinale chez les professionnels de santé contre le Covid-19. Elle estime dans un communiqué que la vaccination des soignants doit devenir « obligatoire ».

publicités

Après l’Ordre des médecins qui évoque une «exigence éthique», l’Académie nationale de médecine juge, mardi 9 mars, que la vaccination des soignants contre le Covid-19 «doit devenir obligatoire». «Face à un risque infectieux majeur menaçant la collectivité et contre lequel on dispose de vaccins efficaces, le principe d’une obligation vaccinale doit être envisagé»écrit l’instance dans un communiqué, jugeant l’hésitation vaccinale «éthiquement inacceptable chez les soignants».

« Face à un risque infectieux majeur […], le principe d’une obligation vaccinale doit être envisagé » pour certaines professions, comme les soignants, juge mardi l’Académie nationale de médecine dans un communiqué.

publicités

Dimanche déjà, les sept ordres des professions de santé avaient appelé les soignants à se faire vacciner contre le Covid-19, soulignant qu’il s’agit d’un «  devoir déontologique » pour «  freiner la propagation de l’épidémie ».

La vaccination systématique ne saurait être considérée comme facultative

L’autorité estime aussi que dans la situation épidémiologique actuelle, «la vaccination de masse représente le principal levier d’action contre la Covid-19», et que «la vaccination systématique des professionnels de la santé, devenue prioritaire, ne saurait être considérée comme facultative».

publicités

En s’appuyant sur des chiffres de Santé Publique France, l’Académie nationale de médecine avance que «la population des soignants est à l’origine de 34 % des cas groupés d’infections nosocomiales à SARS-CoV-2 (…). Afin de protéger leur santé et celle des patients dont ils ont la charge, ils constituent une catégorie légitimement prioritaire dans l’accès au vaccin. Pourtant, en dépit de cette facilité, les taux de couverture vaccinale chez les médecins, les infirmières, les aides-soignants et les professionnels exerçant dans les Ehpad restent notoirement insuffisants».

Irresponsabilité

De son côté, Gabriel Attal avait mis en garde les professionnels de santé, dont les réticences de certains à se faire vacciner font polémique. « Nos soignants ont été héroïques », mais « il y aurait une irresponsabilité à refuser de se faire vacciner quand on est soignant », lance-t-il, en n’excluant pas de rendre les piqûres obligatoires, même si « on fait d’abord le choix de la confiance ».

Avec 360 morts supplémentaires sur les dernières 24 heures, dont 130 à l’hôpital, le bilan total des décès dus au Covid depuis le début de l’épidémie, il y a un an, s’élève à près de 89.000.

Le débat est en tout cas loin d’être tranché. L’argument du libre choix des personnels s’oppose au fait que le gouvernement n’écarte pas la possibilité de rendre la vaccination obligatoire pour cette partie de la population.

Franbuzz sur Facebook

Répondre