La vidéo de ce bébé recouvert de tatouages provoque un véritable scandale ! Mais est-elle authentique ?

La vidéo d’un enfant de six mois, tatoué sur l’ensemble de son corps, a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux. Les tatouages sont éphémères, rassure sa mère.

publicités

C’est une séquence qui a estomaqué bon nombre de parents adeptes des réseaux sociaux. Treylinbambin de six mois, est filmé en pleine séance de tatouage, portant une chaîne en or et un bracelet bling-bling au poignet. Alors que l’aiguille touche sa peau, ce dernier pleure à chaudes larmes. Il semble souffrir.

Les internautes dénoncent une « scène de torture »

Partagée sur Instagram et Twitter, la vidéo a immédiatement déchaîné les foules. « Scène de torture »« dégueulasse » commentent des internautes. La majorité d’entre eux ont qualifié cette séquence d’insoutenableAlors, comment un enfant si jeune peut porter des tatouages sur l’ensemble de son corps ? 

publicités

Mais rassurez-vous : l’enfant va bien, et ses tatouages ne sont en fait que temporaires. Comme l’explique Reuters, cette mise en scène est en fait sortie tout droit de l’imagination de sa maman, Shemeka Morris, une grande passionnée de tatouage qui s’est déclarée surprise de voir l’attention générée par ses récents posts.

«Je pensais que j’étais juste une maman créative et sortant des sentiers battus», confie-t-elle à l’agence de presse. Mais elle explique qu’après la diffusion de la vidéo sur les réseaux sociaux, certains internautes «ont menacé d’appeler la police et ont dit que ce que je faisais avec mon fils était un abus et de la négligence». D’autres, au contraire, ont compris qu’il s’agissait d’une vidéo humoristique.

publicités

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par VAMSO (@vamsovideo)

De faux tatouages qui font réagir

Et la maman du petit Treylin avait aussi une bonne raison de s’engager dans ce projet. Interrogée par Reuters, elle a confié que son fils était né prématurément et qu’un séjour à l’unité de soins intensifs néonatals l’avait empêchée de célébrer son premier mois de vie. Depuis, elle fête chaque nouveau mois de son bébé avec différents thèmes. Et comme son frère possède un salon de tatouage et qu’elle est elle-même passionnée par la discipline, l’idée était toute trouvée pour les 6 mois de Treylin.

Ce que veut Shemeka, c’est que son fils et les autres «n’aient jamais peur d’être différents». «Je suis complètement à l’aise dans ma peau et mon fils sera élevé de la même manière», conclut-elle.

Franbuzz sur Facebook

Répondre