L’Algérie en finale de la CAN: 62 véhicules incendiés à Paris, 282 interpellations

L’Algérie en finale de la CAN. Dimanche, la liesse des supporters a fait place à des affrontements avec les forces de l’ordre. 282 personnes ont été interpellées, selon le ministère de l’Intérieur.

Il y a d’abord eu la liesse. Des concerts de klaxons, des cris de joie et drapeaux agités ont accompagné, dimanche soir, la qualification de l’équipe d’Algérie en finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Mais tard dans la nuit, la situation s’est quelque peu tendue aux abords des Champs-Elysées. Départ de feu, jets de projectiles… Selon la préfecture de police de Paris, 169 personnes ont été interpellées au cours de la nuit dans la capitale et en petite couronne que ce soit en marge des festivités du 14 juillet ou de la victoire de l’équipe des Fennecs. Une source policière ajoute que 202 vidéo-verbalisations ont été dressées sur cette même zone.

publicités

Cette euphorie dans les rues a ensuite laissé la place à de vives tensions avec les forces de l’ordre. Des incidents ont été enregistrés principalement à Marseille, Paris et Lyon. Dans la capitale, 25 personnes ont été interpellées et 147 autres dans le seul département du Rhône. Au global, ce sont en tout 282 interpellations sur l’ensemble du territoire qui ont été effectuées dans la nuit de dimanche à lundi. Menant à 249 gardes à vue.

Des supporters au visage masqué à Marseille

Du côté de Marseille, les échauffourées se poursuivaient aux premières heures de la journée ce lundi, entre supporters des « Fennecs » et forces de l’ordre. Vers 1 heure du matin, le face-à-face entre les policiers et CRS casqués et des centaines de jeunes, souvent le visage masqué avec des drapeaux algériens ou des maillots des « Fennecs », se poursuivait vers la porte d’Aix, le coeur de la ville s’étant peu à peu vidé.

publicités

À Lyon (Rhône)

La joie des supporteurs a vite fait place à des heurts entre jeunes et forces de l’ordre, et de nombreux véhicules ont été incendiés, selon la préfecture et les pompiers.

Les pompiers du Rhône avaient recensé peu avant 2 heures du matin des dizaines de véhicules brûlés à Lyon-centre, ainsi que dans les villes voisines de Vaulx-en-Velin, Vénissieux, Bron ou Villeurbanne.

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre