Le dernier jour de sa chimiothérapie, il achète un billet de loterie… et remporte le gros lot

Ronnie foster, un Américain retraité, mène un combat contre son cancer du colon. Le denier jour de sa chimiothérapie, il a pu profiter d’un beau coup de pouce du destin dans son combat contre le cancer. Il a décidé d’acheter un billet de loterie, une décision qui paye, puisque l’homme remporte le jackpot.

publicités

Ronnie Foster, un habitant de Caroline du Nord, aux Etats-Unis, un ancien employé du ministère des Transports, se bat contre un cancer du colon. Ses journées sont le plus souvent rythmées par ses séances de chimiothérapie. Le jour de sa dernière séance, comme pour casser la routine, Ronnie décide d’acheter un billet de loterie dans une boutique de Raleigh, la capitale de la Caroline du Nord.

Ronnie a acheté un ticket de 1 dollar qui lui a permis d’empocher 5 dollars. Il a alors échangé ses gains contre un nouveau ticket. Puis, à la dernière minute, il a décidé “d’acheter deux billets au lieu d’un”, comme il l’a expliqué à CBS News. Le premier ne donna rien. Le second en revanche, fit de cette journée déjà charnière, une journée mémorable.

publicités

La maladie allait bientôt n’être plus qu’un mauvais souvenir. Et il venait de gagner 200 000 dollars, soit l’équivalent de 180 200 euros. Il n’en croyait pas ses yeux. « J’ai vu tous ces zéros et je suis resté figé », a reconnu Foster à la North Carolina Education Lottery. « Je n’y ai pas cru jusqu’à ce que je le donne à l’employé du comptoir pour qu’il le scanne. Quand on a vu : allez au quartier général de la loterie, j’ai commencé à trembler », a-t-il ajouté. « J’étais déjà heureux parce que c’était ma dernière séance de chimio » a dit M. Foster.

Questionné sur ce qu’il allait faire de l’argent, ce retraité a indiqué qu’il comptait l’utiliser pour payer ses factures médicales et épargner le reste pour le futur. « J’ai une bonne mutuelle, mais il y a toujours des choses qui restent à payer. Cela va être beaucoup plus simple désormais ».

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre