Le docteur demande à cette femme cinglée de lui faire un dessin, ce qu’il constate le laisse sans mots et le pousse à ne plus perdre du temps!

Susannah Cahalan a récemment vécu une expérience terrifiante qui a d’ailleurs failli lui coûter la vie ! Le récit de Susannah semblerait être tout droit sorti d’un film d’horreur, pourtant, c’est bel et bien une histoire vraie.
À peine âgée de 24 ans, la jeune New Yorkaise a toute la vie devant elle. Toujours active et en pleine forme, Susannah ne tarde pas à trouver du travail en tant que journaliste au New York Post. La jeune femme est heureuse, d’autant plus qu’elle vit une relation amoureuse sérieuse…

publicités
le-medecin-demande-a-cette-femme-cinglee-de-lui-faire-un-dessin-ce-quil-constate-le-laisse-sans-mots-et-le-pousse-a-ne-plus-perdre-du-temps-1Crédit: Youtube / Simon & Schuster Books 

Elle a d’abord cru qu’il s’agissait de punaises de lit, mais ce n’était pas le cas. Puis Susannah s’est sentie amorphe, elle ne voulait même plus aller travailler. Elle est tranquillement devenue paranoïaque et avait des hallucinations. C’était si grave que ses parents ne la reconnaissaient plus. Enfin, elle a été secouée par des convulsions et a été emmenée d’urgence à l’hôpital.
Seulement, c’est à ce moment-là que les choses ont commencé à devenir cauchemardesques !

le-medecin-demande-a-cette-femme-cinglee-de-lui-faire-un-dessin-ce-quil-constate-le-laisse-sans-mots-et-le-pousse-a-ne-plus-perdre-du-temps-5Crédit: Youtube / Simon & Schuster Books 

Tout a commencé lorsque la jeune femme pensait avoir des punaises de lit. Mais tout le monde a vérifié et il n’y avait rien ! Même les exterminateurs n’ont rien trouvé.
La jeune femme plonge par la suite dans un état léthargique. Mais son état s’aggrave et elle doit arrêter de travailler.
Au fil des jours, Susannah souffre de troubles cognitifs. Elle commence à avoir des hallucinations et devient de plus en plus paranoïaque ! Susannah a tellement changé que sa famille ne la reconnait plus !

publicités

Son état s’est malgré tout détérioré. Elle était agressive, frappait les infirmières et a essayé de s’échapper. Les médecins soupçonnaient une dépression nerveuse comme cause de la condition de la jeune femme. Ils étaient sur le point de l’envoyer dans un hôpital psychiatrique quand un médecin, le Dr Souhael Najjar, a finalement tiré les bonnes conclusions.

le-medecin-demande-a-cette-femme-cinglee-de-lui-faire-un-dessin-ce-quil-constate-le-laisse-sans-mots-et-le-pousse-a-ne-plus-perdre-du-temps-3Crédit: Youtube / Simon & Schuster Books 

Les docteurs qui l’ont examiné pensent tous que Susannah est en train de devenir folle à cause de son rythme de vie et le stress qu’elle vit à cause de son métier. Ils ne proposent qu’une seule solution : l’interner dans un hôpital psychiatrique !
Alors que la famille ne semble trouver aucune issue pour sauver la jeune femme, un médecin du nom de Souhel Najjar a réussi à trouver de quoi Susannah souffre réellement.

publicités

Au lieu de tests sanguins ou de rayons X, le Dr Najjar a fait passer à sa patiente un test simple. Il lui a demandé de peindre une montre. En sondant le résultat, il a vu que son hypothèse se confirmait : la «folie» de Susannah avait une cause physique.
Sur la montre, Susannah avait peint tous les numéros du côté droit. Cela indiquait que la partie gauche de son cerveau était endommagée. Après une enquête plus approfondie, le Dr Najjar a diagnostiqué un trouble dans lequel le système immunitaire de sa patiente attaque son propre cerveau. Sans l’ingénieux Dr Najjar, la femme serait probablement tombée dans le coma avant de décéder. Mais grâce à son diagnostic et avec les bons médicaments, Susannah pouvait espérer s’en remettre complètement.

le-medecin-demande-a-cette-femme-cinglee-de-lui-faire-un-dessin-ce-quil-constate-le-laisse-sans-mots-et-le-pousse-a-ne-plus-perdre-du-temps-4Crédit: Youtube / Simon & Schuster Books 

C’est une maladie due à une déficience du système immunitaire dont les anticorps attaquent les récepteurs de la NMDA dans le cerveau ! L’encéphalite à anticorps anti-récepteurs NMDA aurait conduit Susannah Cahalan au coma et même à la tombe, si elle n’avait pas été diagnostiquée à temps.
Et grâce au docteur, après un mois d’hospitalisation, la journaliste a repris du poil de la bête. Elle reprend sa vie et son esprit en main. Bien qu’elle ne se rappelle pratiquement de rien, cette expérience l’a profondément marquée et lui a fait comprendre l’importance d’aider les autres:

“Je ne me rappelle littéralement pas des moments que j’ai pu passés pendant un mois à l’hôpital. Je dois me fier aux rapports médicaux, aux entretiens avec les médecins, je dois discuter avec ma famille et mon petit ami. Je dois recréer ce temps en utilisant mes compétences journalistiques.”

le-medecin-demande-a-cette-femme-cinglee-de-lui-faire-un-dessin-ce-quil-constate-le-laisse-sans-mots-et-le-pousse-a-ne-plus-perdre-du-temps-2Crédit: Youtube / Simon & Schuster Books 

Pour essayer de comprendre ce qui lui est arrivé et pour raconter son histoire, Susannah a écrit un livre intitulé Brain on Fire, My Month of madness (littéralement « cerveau en feu, mon mois de folie »), qui a récemment été traduit en français sous le titre Ma vie en suspens. L’histoire de Susannah sera également très prochainement adaptée au cinéma.

Voici une interview (en anglais) où Susannah raconte en brève cette parenthèse terrifiante de sa vie :


source vidéo :  Simon & Schuster Books 

Source: feroce

Franbuzz sur Facebook

Répondre