Le gouvernement veut tuer deux millions de chats errants pour préserver sa biodiversité

L’Australie a un problème avec ses chats sauvages et envisage les solutions les plus radicales pour le régler : L’exécutif a déterminé ces derniers jours une opération visant à tuer deux millions de chats errants sur son sol d’ici à 2020. On reproche à ceux-ci de décimer des espèces d’oiseaux et de lézards, indispensables à la fertilité des sols. 

C’est une nouvelle étape dans la guerre déclarée par l’Australie contre les espèces animales perçues comme invasives. A l’été 2017, un plan était annoncé pour réduire drastiquement une population pléthorique de lapins de garenne, dont on relevait alors 200 millions de spécimens. Et ce samedi, à la suite du New York Times, la presse anglo-saxonne se fait l’écho de la détermination du gouvernement à tuer deux millions de chats errants d’ici à 2020.

publicités

Pourquoi cette élimination de masse? Au nom de la biodiversité et de la terre, répond le gouvernement australien. D’après les chiffres avancés, les chats errants tuent 377 millions d’oiseaux et 649 millions de reptiles, principalement des lézards, par an, chaque chat tuant 225 reptiles dans l’année. 11 espèces menacées sont particulièrement vulnérables aux chats. Parmi les victimes préférées de ces derniers, beaucoup permettent de préserver la fertilité des sols.

publicités

Cette mesure avait déjà été abondamment critiquée en 2015, quand elle avait été annoncée une première fois. Environ 160 000 personnes avaient signé des pétitions demandant à l’Australie de ne pas mettre en oeuvre ce plan.

Brigitte Bardot avait même écrit une lettre appelant le gouvernement à ne pas commettre ‘un génocide animal’. Mais tout ça n’a apparemment pas suffit à dissuader les autorités australiennes…

publicités
Source: ouest-france

Franbuzz sur Facebook

Répondre