Le plafond du paiement sans contact passera à 50 euros le 11 mai

La Fédération bancaire française (FBF) a confirmé que le plafond du paiement sans contact passerait de 30 à 50 euros le 11 mai prochain. La dernière opération de ce type remonte à octobre 2017 lors du passage du plafond de 20 à 30 euros.

publicités

Le relèvement de ce plafond était déjà à l’étude mais l’épidémie de Covid-19 a accéléré les discussions entre les banques françaises, décisionnaires en la matière. Certains ont en effet fait valoir que ce mode de paiement diminuait les possibilités de contamination par rapport à un paiement par carte bancaire via un code à taper sur un clavier ou le maniement d’espèces.

Limite les possibilités de contamination

Certains ont en effet fait valoir que ce mode de paiement diminuait les possibilités de contamination par rapport à un paiement par carte bancaire via un code à taper sur un clavier ou le maniement d’espèces.

publicités

Dans cette logique, une vingtaine de pays européens avaient annoncé dès fin mars le relèvement de leurs plafonds de paiement sans contact, le plus souvent à 50 euros.

Une opération « lourde et délicate »

S’il faudra attendre jusqu’au 11 mai pour que le changement soit effectif, c’est parce qu’une telle opération demande « une industrialisation informatique lourde et délicate » ne pouvant « se faire du jour au lendemain, dans la précipitation, sans risquer de déstabiliser un système qui fonctionne bien, surtout dans le contexte délicat de ce coronavirus », avait expliqué la semaine dernière à l’AFP le groupement des cartes bancaires.

publicités

Par peur de la transmission du coronavirus, les paiements en espèces ont fortement diminué ces dernières semaines. Résultat, les retraits aux distributeurs ont dégringolé de 60% fin mars, selon les chiffres communiqués par le Syndicat national de la banque et du crédit  au Parisien. Dans le même temps au contraire, selon le groupement des cartes bancaires CB, l’utilisation du paiement sans contact a globalement augmenté de 4 % le mois dernier. Dans les boulangeries et les pharmacies, cette hausse atteint 6% et 10%.

L’intérêt de relever le plafond des paiements sans contact est d’autant plus grand qu’avec la crise du coronavirus, le montant de nos achats moyens a lui aussi augmenté, comme le rappelle Europe 1, dépassant quatre fois sur dix les 30 euros.

Franbuzz sur Facebook

Répondre