Le poumon de la Terre ravagée par de gigantesques incendies #PrayForAmazonia

La forêt amazonienne est ravagée par de gigantesques incendies depuis plusieurs semaines. En Bolivie, l’état d’urgence a été décrété. Tandis qu’au Brésil, d’épaisses fumées se propagent, sur plusieurs milliers de kilomètres.

C’est une véritable catastrophe. La forêt amazonienne, considérée comme le poumon vert de la Terre, part en fumée. Depuis le début de l’année 2019, les incendies ont augmenté de 83 % dans le secteur ravageant des milliers d’hectares. En cause : la sécheresse et les feux provoqués pour transformer des aires forestières en zones de culture. La ville de Sao Paulo a même été plongée dans le noir en pleine journée, recouverte de fumées d’incendies en cours à des milliers de kilomètres.

publicités

Comme le montre les images satellites, plusieurs milliers d’hectares ont déjà été ravagés par les flammes. Ces zones brûlées apparaissent en marron foncé, à ne pas confondre avec les zones marrons clairs qui sont des terrains déboisés, le plus souvent illégalement.

Image satellite acquise par la constellation Planet montrant les incendies en cours dans l’État du Mato Grosso au Brésil.
La zone observée couvre une superficie de 20 km × 11 km avec une résolution de 3,7 mètres. Les détails les plus petits visibles mesurent environ 11 mètres. © 2019 Planet Labs, Inc.
Cette image satellite montre les incendies qui ravagent des zones forestières, agricoles et d’élevage dans l’État du Pará au Brésil.
La zone observée couvre une superficie de 5 km × 5 km avec une résolution de 3,7 mètres. Les détails les plus petits visibles mesurent environ 11 mètres. © 2019 Planet Labs, Inc.
Image satellite des feux survenus dans l’État du Mato Grosso au Brésil qui montre clairement les zones détruites par les incendies.
Cette image a été acquise par la constellation Planet. D’une résolution de 3,7 mètres, cette image couvre une superficie de 18 par 10 km. © 2019 Planet Labs, Inc.

La déforestation en cause

Le combat contre les flammes aurait déjà fait 3 morts. Des feux provoqués depuis plusieurs semaines par la déforestation par brûlis, une pratique pourtant interdite.

publicités

Depuis fin juillet, près de 1 000 hectares ont déjà été brûlés dans une partie de l’Amazonie dite brésilienne. Face à cette catastrophe, de nombreux internautes se sont insurgés avec le hashtag #PrayForAmazonia sur Twitter, recensant près de 2 millions de tweets depuis plusieurs jours : « L’Amazonie brûle depuis 16jours et personne n’en parle? » , « Au cas où ça échapperait à certains les poumons de la planète s’embrasent » ou encore « C’est incroyable faut faire quelque chose pour tout ça, le monde s’effondre. »

Jair Bolsonaro dénonce une psychose environnementale

Conséquence de ces violents incendies, d’impressionnants nuages de fumées se sont répandus à Sao Paulo, état du Brésil ; se situant pourtant à plus de 2600 km de laforêt amazonienne… Une journaliste locale a dévoilé des photos effrayantes sur son compte Twitter: « Juste une petite alerte au monde : le ciel vient de se noircir à Sao Paulo, et d’après les météorologistes, la fumée vient de feux de forêt en cours à des milliers de kilomètres. Imaginez à quel point ça doit brûler pour produire autant de fumée ! SOS » Toujours selon la NASA, ces incendies ont crée un panache de fumée d’une superficie de 1,2 million de kilomètres carrés soit deux fois la taille de la France. Pour le président brésilien, Jair Bolsonaro, ces chiffres seraient des « mensonges » . Le chef d’Etat parle d’une « psychose environnementale. »

publicités

L’Amazonie, ou poumon de la planète, produit 20% de l’oxygène mondial. 

Franbuzz sur Facebook

Répondre