Les ânes de Santorin maltraités et blessés à cause des touristes «trop gros»

Derrière la carte postale, l’île de Santorin (Grèce) cache des animaux en souffrance. Sur cette île très prisée des touristes des ânes et des mules sont utilisés pour transporter des charges et promener de nombreux touristes sur les chemins escarpés. Les bêtes relient, par exemple, plusieurs fois par jour, la ville de Fira à son port, soit 600 marches. En plus de supporter des charges parfois trop lourdes, les animaux sont souvent exposés au soleil brûlant et souffrent de déshydratation.

En Grèce, les ânes de Santorini permettent aux vacanciers de faire un petit tour sans trop se fatigue. Problème, de plus en plus de touristes visitant l’île arrivent en surpoids. Résultat, ce sont ces pauvres bêtes qui doivent se trimballer des personnes un peu trop grosse pour leur petite taille. D’ailleurs, aujourd’hui, ces ânes sont remplacés par des mules, un peu plus grandes et puissantes et qui subissent moins les méfaits de ces touristes, car oui, de plus en plus d’ânes, sont blessés !

publicités

L’association « Santorini Animal Welfare Association« , qui vient d’ailleurs en aide à ces animaux a également décidé d’agir, d’autant plus que la réputation de l’île fait que les touristes ne viennent plus seulement en été, mais tout au long de l’année. Résultat, Christina Kaloudi, 42 ans et fondatrice de l’association, a décidé de lancer une campagne afin de sponsoriser ou donner un peu d’argent dans le but d’aider ces bêtes à avoir de meilleurs équipements ou à ne plus travailler de la sorte. Un code éthique est également en place (bien qu’ils ne sont que très peu à le suivre). Enfin, cette dernière appelle les touristes et les propriétaires d’ânes au plus grand respect.

Le ministère du Développement rural et de l’Alimentation du pays a publié une nouvelle réglementation stipulant que les ânes ne doivent pas porter de charges pesant plus de 100 kg.
Il ajoute que les ânes doivent recevoir une quantité raisonnable de nourritures ainsi que de l’eau fraîche. Ils ne doivent  pas non plus travailler de longues heures avec des selles mal ajustées.

publicités

Un porte-parole de la charité Help the Santorini Donkeys a évoqué les conditions déplorables dans lesquelles les ânes sont obligés de travailler.
«Il est recommandé que les animaux ne portent pas plus de 20% de leur propre poids.»
«Les touristes obèses et en surpoids, combinés au manque d’ombre et d’eau, à la chaleur et aux 568 marches pavées, sont également à l’origine du problème.»
«Il devrait y avoir une restriction de poids. Avec les ânes, il ne devrait pas peser plus de 50 kg, mais comment cela serait-il imposé et qui serait là pour s’assurer que cela se produise?»
«Maintenant, ils doivent recourir à des mules croisées, parce que les ânes ne sont tout simplement pas assez forts.»

Christina Kaloudi a emménagé à Santorin il y a 10 ans et a créé la Santorini Animal Welfare Association . Elle a expliqué que les croisières attirent de plus en plus de touristes en surpoids en provenance de pays comme l’Amérique, la Russie et le Royaume-Uni.
 Christina a déclaré:
«La saison des vacances sur les îles est maintenant beaucoup plus longue qu’auparavant, ce qui signifie que les ânes travaillent quasiment toute l’année.»
«S’ils ne transportent pas les touristes par les escaliers, ils transportent des matériaux de construction ou de lourds sacs d’ordures.»
«Certains bons propriétaires suivent le code, mais généralement, les ânes sont travaillés sur le sol puis éliminés une fois leur vie active terminée.»
«On les fait travailler dans des conditions terribles sans eau, sans abri ni repos, puis je les trouve attachés à l’extérieur de mon abri, à peine vivants.»

publicités

Christina a également expliqué comment le nouveau règlement autoriserait toujours les promenades à dos d’âne, tout en réduisant les dommages causés aux animaux qui travaillent:
«Nous ne voulons pas empêcher les locaux de gagner leur vie ou d’utiliser des ânes sur les marches, mais de les soigner de manière juste et humaine.»

Nous espérons que grâce a cette nouvelle réglementation que les ânes recevront tous les soins appropriés qu’ils méritent!

Franbuzz sur Facebook

Répondre