«Les dix choses que j’ai apprises depuis la perte de mon fils» Un père a partagé 10 vérités profondément émouvantes que chaque parent devrait les appliquer à la lettre

La pire crainte d’un parent s’est réalisée pour un père britannique lorsqu’il a perdu son fils au milieu de l’été, il y a deux ans. Pourtant, pour chaque perte, il y a des grâces, des promesses douces-amères de rédemption, et parfois c’est le mieux que nous puissions espérer.

Dans le cas de ce père, cette rédemption est venue comme une leçon de vie que le décès de son fils lui a enseignée, le 23 août dernier, Richard Pringle a posté un message bouleversant qui, depuis, a ému des dizaines de milliers de personnes avec 42 000 partages .

Hughie, l’un des trois enfants de Richard Pringle, était un petit garçon « doux, gentil, attentionné et aimable ». Il est parti le 18 août 2016 à l’âge de trois ans des suites d’une hémorragie cérébrale. Un an et cinq jours plus tard, son papa a posté sur Facebook quelques mots poignants adressés à tous les parents du monde. Le titre de son message ? « Les dix choses les plus importantes que j’ai apprises depuis la perte de mon fils » .

publicités

Quand leur fils, Hughie, avait 3 ans, la famille a appris qu’il avait une maladie du cerveau. Pourtant, ils sont restés optimistes, car il allait bien, et on leur a dit qu’il n’y avait qu’un très faible risque d’hémorragie.
« Il n’y avait qu’un risque de 5 % d’hémorragie, mais malheureusement ce risque de 5 % s’est produit l’an dernier et il n’a pas survécu », a déclaré Richard au Mirror en 2017.
« Il était doux, gentil, attentionné et si aimable », ajoute le père. « En trois ans, il nous a laissé des souvenirs incroyables. »

Un an s’est écoulé après la mort de son fils, et Richard a eu le temps de réfléchir sur ce qui a émergé de cet espace vide dans sa vie où son fils avait été. Il a finalement décidé de compiler ses pensées et ses sentiments en leçons importantes qu’il a apprises après avoir perdu Hughie, et de les partager avec le monde entier.
En fin de compte, il en a trouvé 10. Et maintenant, nous allons les partager avec vous.

publicités

Les 10 choses les plus importantes que j’ai apprises depuis la perte de mon fils:

Profitez de chaque moment en compagnie de vos enfants: peu importe si vous travaillez de jour ou de nuit ou si vous avez une activité qui finit tard ou tôt. Lorsque vous avez la possibilité de parler et de jouer avec vos enfants, faites-le toujours.

N’oubliez pas de dire bonjour et bonne nuit à vos enfants, parce que vous ne savez pas si vous pourrez le faire le lendemain.

publicités

Les souvenirs sont éternels, immortalisez les en prenant des photos avec eux et en faisant des vidéos . Vous les reverrez un jour avec un grand sourire et avec la larme à l’oeil.

Le temps ne s’arrete pas pour que vous donner du temps à passer avec vos enfants. Faites tout pour leur en consacrer tous les jours: tout le reste peut attendre, les engagements, le travail, les amis …

Tenez un journal de ce que vous ressentez pendant leur croissance. J’ai commencé à en écrire un avec ma femme lorsque mon fils est mort, de sorte que les souvenirs soient éternels.

L’amour est infini, il n’a pas de limite, et donnez le à vos enfants pour qu’ils n’en perdent pas une goutte.

L’argent n’est pas important lorsqu’il est dépensé pour les enfants. Dans la mesure du possible, dépenser tout pour eux, passez un week-end avec la famille, faites du sport ou s’amusez-vous. Aujourd’hui, j’ai la tête pleine de souvenirs des moments passés avec mon fils, alors que je me souviens absolument pas de l’argent que j’ai dépensé pour lui.

Si vous vous levez le matin et que vous regardez vos enfants debout, vous devez vous sentir le plus chanceux du mondeFaites partie de leur vie, accompagnez-les à l’école, amenez-les au parc et  à la salle de sport. Le temps passe et vous verrez que vos enfants quitteront bientot la maison pour continuer leur vie.

Chantez avec eux. Les chansons que vous allez chanter resteront gravées toute la vie. Je me souviens encore de tous les voyages en voiture effectués avec mon fils pour chanter  à gorge déployée.

Faites de chaque moment , un moment amusant, peu importe ce que vous faites: la vie est trop courte pour ne jamais trouver une raison pour se réjouir. Amusez-vous avec vos enfants afin qu’ils ne le regrettent pas quand il sera trop tard.

Le bonheur ne doit jamais être considéré comme une chose acquise. Alors profitons de sa présence pour en jouir au maximum. Être parent est une chance inouïe, un privilège à ne jamais banaliser. Merci à Richard Pringle pour ce rappel plein de bon sens et très touchant.

Franbuzz sur Facebook

Répondre