Les girafes menacées par une « extinction silencieuse » dont personne n’entend parler

Les mesures de protection destinées aux girafes (Giraffa camelopardalis) pourraient être renforcées, alors que ces animaux sont considérés comme « vulnérables » par l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Récemment, des chiffres ont démontré que les girafes sont en train de disparaître, sans que personne ne s’en rende compte. En Afrique, entre 1985 et 2015, il y a eu 40 % de girafes en moins. Cependant, ce n’est qu’en 2016 que l’espèce a été catégorisée vulnérable. L’une des causes de cette extinction est le commerce international des girafes.

publicités

Il existe plusieurs causes à l’extinction silencieuse des girafes. Leur habitat naturel est de plus en plus réduit et s’éclate en différentes zones. En cause aussi et surtout, le braconnage. La cervelle et les os des girafes sont connus pour être des remèdes contre le sida, les queues sont aussi très convoitées.

Des girafes en Tanzanie. © PIXABAY / RAMALHOLORE

Les girafes de moins en moins présentes en Afrique

En 2015, 98 000 individus étaient recensés, c’est donc 40 % de moins qu’en 1985. Ces chiffres viennent de l’Union internationale pour la protection de la nature, IUCN. Les zones où le braconnage est le plus présent sont en Somalie, au Soudan du Sud, en République démocratique du Congo ou encore en Centrafrique. 60 % des girafes réticulées ont disparu. Un chiffre élevé, mais moins important que pour les girafes nubiennes. En effet, 97 % d’entre elles ont disparu.

publicités
image:gizzeta.it

À Genève, des mesures pourraient être prises dans les prochains jours

Du 17 au 28 août se tient la Convention sur le commerce international des espèces menacées, CITES à Genève. Pas moins de 6 pays d’Afrique qui demandent de classer les girafes dans la liste « des espèces qui, bien que n’étant pas nécessairement menacées actuellement d’extinction, pourraient le devenir si le commerce de leurs spécimens n’était pas étroitement contrôlé » . Peu de chercheurs ont porté de l’intérêt à cette espèce au cours des décennies. C’est pourquoi les girafes sont menacées d’une « extinction silencieuse ».

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre