Les masques chirurgicaux seraient lavables et réutilisables dix fois, selon une étude d’UFC-Que Choisir

Si vous en avez marre d’acheter des boîtes de masques chirurgicaux, on a une bonne nouvelle pour vous ! Selon l’association de consommateurs, les masques gardent « d’excellentes capacités de filtration » même après avoir été lavés 10 fois en machine à 60°C.

publicités

Si la plupart des Français qui ont opté pour les masques chirurgicaux les jettent après usage, il serait en réalité possible de les laver et de les réutiliser. C’est la conclusion d’une enquête menée par UFC-Que Choisir, publiée mardi 10 novembre.

« Après 10 lavages en machine à 60 °C, les masques chirurgicaux, théoriquement à usage unique, gardent d’excellentes capacités de filtration. » Une « bonne nouvelle pour le porte-monnaie et la planète », annonce l’association de défense des consommateurs sur son site.

publicités

Ces masques, normalement destinés à être jetés après quatre heures d’utilisation ou dès qu’ils sont humides, restent en fin de compte, même après plusieurs cycles en machine, « bien au-dessus des exigences minimales des masques en tissus » certifiés Afnor, constate l’association de consommateurs.

« Un léger feutrage »

Dans le détail, l’association a testé deux masques chirurgicaux dits « de type 1″, assurant 95 % d’efficacité de filtration bactérienne » et un « masque de confort » acheté en parapharmacie mais n’arborant aucun marquage officiel.

publicités

« À l’état neuf, les 3 masques arrêtaient plus de 98% des particules de plus de 3 µm, soit bien au-delà des 90 % des masques en tissu les plus filtrants, notre point de repère » », explique l’UFC-Que Choisir. « Après 10 lavages, et autant de passages au sèche-linge et de repassages doux au plus faible réglage du fer, leurs capacités de filtration se sont maintenues à un niveau suffisant pour un usage grand public: 100 % pour l’un des chirurgicaux, 90 % pour le second et 98 % pour le masque de confort. »

L’association note tout de même un « léger feutrage » sur les trois masques, mais considère qu’ils font « jeu égal » avec « les plus performants des masques en tissu portant la garantie Afnor/DGA ».

« Contrairement aux consignes officielles, la réutilisation des masques chirurgicaux pour un usage non médical est donc envisageable sans compromettre leurs performances, y compris après passage au lave-linge. Ils se hissent au niveau des masques en tissu lavables 10 fois, tout en étant nettement moins coûteux à l’unité », conclut l’association.

Un soulagement pour les porte-monnaies !

‘Même si le prix des masques a tendance à diminuer depuis le début de la crise, il est toujours très supérieur à celui qui était pratiqué avant cette gigantesque crise sanitaire. Malgré cette baisse des prix, ça reste un budget considérable. Je vous rappelle que les masques chirurgicaux doivent être utilisés maximum quatre heures. Imaginez la somme que cela peut représenter pour un foyer avec plusieurs enfants. D’un point de vue économique, on peut faire de substantielles économies en utilisant à peu près dix fois son masque’ a expliqué Franck Attia, rédacteur en chef de l’association de consommateurs.

En septembre dernier, Philippe Vroman, enseignant-chercheur au laboratoire Gemtex, de l’Ecole nationale supérieure des arts et industries textiles, à Roubaix, assurait déjà qu’on pouvait les laver et réutiliser jusqu’à 5 fois.

Franbuzz sur Facebook

Répondre