Les spectateurs lui disent « sale pute, retourne dans ta cuisine! » ! Vous serez surpris par la raison de tout cet acharnement !


En Espagne, la corrida est une véritable tradition. Alors qu’elle est considérée par certains comme un art, d’autres trouvent en cette pratique, un acte barbare qui n’a plus sa place dans notre société aujourd’hui, et qui devrait simplement et purement disparaître. Virginia Ruiz, une activiste de 38 ans fait justement partie de cette seconde catégorie de personnes. Depuis longtemps, son combat est le même : lutter corps et âme afin de mettre un terme à ce phénomène culturel.

L’été dernier, cette activiste de 38 ans qui milite pour le droit des animaux a voulu dénoncer la corrida d’une manière insolite : elle a sauté dans une arène à Malaga, en Espagne, à mains nues et s’est précipitée vers le taureau.



Le pauvre animal était déjà épuisé par les piques qu’il avait reçues sur tout son corps et il gisait déjà dans son sang, attendant que le toreador lui enfonce son épée dans le coeur pour le coup de grâce.



« Je l’ai entendu gémir de douleur et j’ai vu sa solitude, ce qui m’a motivée à sauter pour le prendre dans mes bras, » raconte la jeune femme. « Il m’a regardée et je crois qu’il a senti mon énergie. Je voulais lui donner de l’amour avant qu’il ne quitte ce monde. »

Le geste inattendu de Virginia a privé le toréador, et l’ensemble du public de la fin du spectacle et cela les a clairement mis en colère. Malgré les insultes qui venaient de toutes parts, Virginia Ruiz a fait ce qu’il fallait afin que le taureau ait une mort plus paisible.
Qu’importe pour Virginia si son geste n’a pas été applaudi dans l’arène par les aficionados !Les nombreux messages de soutien reçus par cette femme courageuse sur les réseaux sociaux lui ont donné la force de continuer son combat.


source vidéo :  Colectivo Antitaurino Marbella

Répondre