L’Indonésie a retrouvé le sous-marin disparu, les 53 membres d’équipage sont tous décédés

La marine indonésienne avait annoncé samedi que le sous-marin, qui ne répondait plus depuis mercredi, avait coulé. Brisé en trois parties, elle a été retrouvé dans le fond marin au large de Bali. Les 53 membres d’équipage sont morts.

publicités

Le sous-marin qui a sombré au large de Bali avec 53 hommes à bord mercredi 21 avril a été retrouvé dans le fond marin, selon le chef d’état-major de la marine Yudo Margono. Le commandant des forces armées indonésiennes Hadi Tjahjanto a confirmé aux journalistes que « les 53 membres d’équipage sont tous décédés ».

Le sous-marin retrouvé à plus de 800 mètres de profondeur

Les autorités ont indiqué avoir reçu tôt dimanche matin des signaux en provenance du lieu où se trouve le sous-marin à plus de 800 mètres de profondeur. Un sous-marin de secours mis à la disposition de la marine indonésienne par Singapour a été utilisé pour avoir une confirmation visuelle.

publicités

De nouveaux objets provenant du KRI Nanggala 402 ont également été découverts dimanche, dont une ancre et des combinaisons de sécurité portées par l’équipage. Des débris du sous-marin avaient déjà été récupérés en mer samedi. La marine avait retrouvé plusieurs objets dont un morceau du système de torpille et une bouteille de graisse utilisée pour lubrifier le périscope du sous-marin.

Le sous-marin, l’un des cinq dont disposait la marine indonésienne, a plongé tôt mercredi pendant des exercices militaires prévus au nord de l’île de Bali. Le contact avec le submersible a été perdu peu après. Des centaines de militaires et une vingtaine de bateaux étaient mobilisés pour localiser le KRI Nanggala 402, un submersible vieux d’une quarantaine d’années de construction allemande.

publicités

Cause du naufrage inconnue 

Le sous-marin, l’un des cinq dont disposait la marine indonésienne, a plongé tôt mercredi pendant des exercices militaires prévus au nord de l’île de Bali. Le contact avec le submersible a été perdu peu après. Les autorités n’ont donné aucune explication à ce naufrage, mais ont avancé que le sous-marin pourrait avoir été victime d’une avarie l’empêchant de refaire surface.

Le chef d’état-major de la marine indonésienne Yudo Margono a écarté la thèse de l’explosion en estimant que tout portait à croire que le sous-marin s’était disloqué sous la pression de l’eau à plus de 800 mètres de fond, une profondeur bien plus importante que celle pour laquelle il a été conçu.

La marine avait affirmé précédemment que le sous-marin, livré à l’Indonésie en 1981, était en bon état pour le service malgré son âge. L’archipel d’Asie du Sud-Est n’avait auparavant encore jamais subi d’incidents graves liés à ses submersibles mais plusieurs autres pays ont été frappés par des accidents meurtriers.

En 2000, le sous-marin à propulsion nucléaire « Koursk », le fleuron de la flotte russe du Nord, a sombré au cours de manœuvres en mer de Barents (nord-ouest de la Russie), entraînant la mort des 118 membres d’équipage. En 2017, le sous-marin argentin « San Juan », avec 44 marins à son bord, a disparu à quelque 400 kilomètres de la côte.

Avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre