Lyon : Un incendie spectaculaire dans un entrepôt à Villeurbanne

Un important incendie s’est déclenché dans un entrepôt de batteries de Villeurbanne mardi 8 octobre. Le sinistre a affecté une zone estimée par les pompiers à 5000 m2. Le site n’est pas SEVESO, aucune mesure de confinement n’est nécessaire selon la préfecture.

publicités

Un « important incendie » s’est déclaré ce mardi à Villeurbanne, ont indiqué les pompiers à l’AFP. Le feu s’est déclaré sur une friche industrielle reconvertie en incubateur de start-up, provoquant un impressionnant panache de fumée noire au-dessus de l’agglomération lyonnaise. Selon la préfecture à l’AFP, l’incendie était circonscrit peu avant 10h. Au moins 5.000 m2 de bureaux ont été ravagés par les flammes.

« Un incendie s’est déclaré ce matin dans une start-up du site Bel Air Camp à Villeurbanne Les sapeurs-pompiers sont intervenus, aucune victime n’a été signalée », a indiqué la mairie sur Twitter. Une cinquantaine de pompiers sont à pied d’œuvre, à l’aide de 21 engins.

publicités

Il s’agirait « d’un entrepôt de stockage, vraisemblablement de plastiques », a précisé Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, ajoutant qu’il ne s’agissait « pas d’un site Seveso ».

Les pompiers du Rhône ont twitté des photos montrant un immeuble d’entreprise en proie aux flammes dans cette zone industrielle située à proximité de l’arrêt de tram Bel Air-Les Brosses. Il s’agit d’un bâtiment du «Bel Air Camp», qui regroupe plus de 55 start-up, TPE-PME qui planchent sur «l’industrie de demain» (robotique, réalité augmenté, e-commerce, design…). Le site, ouvert en 2016, a pris place sur 34.000 m2 de friches industrielles qui appartenaient jadis à Alstom Transport.

publicités

Aucune mesure de confinement n’est nécessaire

Les opérations de secours ont été déclenchées vers 7h mardi 8 octobre, mobilisant jusqu’à 30 engins et 100 sapeurs-pompiers.
La préfecture du Rhône a tenu à préciser rapidement -compte tenu de l’émotion suscitée par le récent incendie de l’usine Lubrizol à Rouen- que l’endroit n’est pas classé SEVESO ni ICPE (installation classée pour la protection de l’environnement) et ne comportait « pas de matières dangereuses ».

Des fumées très visibles qui devraient se disperser 

Le panache de fumée, très noire et dense, a été vu de toute la métropole lyonnaise, à la faveur d’une temps très dégagé. L’absence de couverture nuageuse, maintenant que l’incendie éteint, devrait favoriser la dispersion des fumées. Des analyses de la qualité de l’air sont en cours.

Franbuzz sur Facebook

Répondre