Maddie, 6 ans, s’étouffe en mangeant des nuggets McDonald’s contenant «des morceaux de masques anti-covid» (VIDÉO)

Laura Arber était au McDonald’s avec ses enfants, dans le comté d’Hampshire au Royaume-Uni, lorsqu’elle a remarqué que sa fille avalait péniblement ses nuggets au poulet. Alors que sa fille commençait à s’étouffer, la jeune femme lui a mis les doigts en bouche, découvrant que son plat contenait des morceaux de masque… 

publicités

Maddie a 6 ans et comme beaucoup d’enfants, elle raffole des Happy Meal, les menus de McDonald’s destinés – en priorité – aux enfants. Alors qu’elle était en train d’en déguster un, la petite fille a failli avaler un nugget qui contenait ce qui semble être les restes d’un masque chirurgical.

Dans une vidéo relayée par le site  britannique d’informations en continu BBC, un nugget de poulet est disséqué. À l’intérieur, on distingue des morceaux de tissu bleu, semblables au tissu des masques chirurgicaux devenus indispensables pour lutter contre la pandémie liée au nouveau coronavirus.

publicités

Lorsque ses enfants se sont joyeusement mis à déguster leurs hamburgers, frites, et autres produits provenant du fast-food, la maman a toutefois remarqué que sa fille Maddie avait du mal à avaler ses nuggets. Elle a d’ailleurs commencé à s’étrangler, provoquant une réaction rapide de la maman, qui lui a mis les doigts dans la bouche.

« Des morceaux de masque se trouvaient à l’intérieur ! Ma petite fille a commencé à s’étouffer et j’ai dû mettre mes doigts dans sa gorge pour récupérer le masque, c’était un masque bleu jetable », raconte  sa mère, Laura, au Daily Mail. La maman est furieuse et attend des excuses de la chaîne de restaurants rapides. « Et le pire, c’est qu’ils ont continué à en servir », affirme-t-elle.

publicités

Photos à l’appui, la mère s’est plainte auprès de la direction du McDonald’s après cette dangereuse découverte. Fin de non-recevoir pour la mère et sa fille, le restaurant lui a annoncé qu’elles étaient exclues « à vie » du restaurant

Plus tard, et face à la pression des réseaux sociaux où ont circulé les photographies, le groupe a présenté ses excuses. Et un porte-parole de McDonald’s a assuré qu’une enquête interne était en cours.

« Dès que nous avons été mis au courant du problème, nous avons ouvert une enquête complète avec le fournisseur concerné et avons pris des mesures pour garantir que tout produit de ce lot soit retiré des restaurants », a-t-il déclaré. Il explique également que la « sécurité alimentaire » des clients est « primordiale » pour le groupe McDonald’s, qui impose « des normes rigoureuses pour éviter toute imperfection ».

 

Franbuzz sur Facebook

Répondre