Maison squattée dans les Alpes-Maritimes: Les propriétaires ont pu retrouver leur villa

À son arrivée en vacances, le couple de retraités originaire de Lyon avait trouvé sa résidence secondaire de Théoule-sur-Mer, dans les Alpes-Maritimes, occupée par toute une famille.

publicités

Les Kaloustian ont enfin pu retrouver leur domicile. Fin août, ce couple de retraités lyonnais avaient trouvé avec stupeur leur résidence secondaire, située à Théoule-sur-Mer, dans les Alpes-Maritimes, occupée par toute une famille et ce depuis plus de trois semaines. Celle-ci avait finalement quitté les lieux ce lundi soir après une dispute entre les époux.

L’affaire, très médiatisée ces derniers jours, « est terminée », a soufflé Henri Kaloustian, sur place, montrant les nouvelles clés de l’habitation. Sur des images filmées par M6, on peut voir le propriétaire jeter par les fenêtres les affaires laissées là par les squatteurs, expliquant que les lieux ont été largement salis.

publicités

Poursuivis pour violations de domicile

Une famille avec enfants s’était installée là depuis le 18 ou le 19 août, selon la procureure de la République de Grasse. Les squatteurs avaient finalement quitté les lieux, à la suite d’une dispute du couple. Le mari avait été interpellé et placé en garde à vue. Mardi, les clés de la maison avaient été remises « au mandataire du propriétaire ».

« Une porcherie »

Une dernière mauvaise surprise l’attendait néanmoins à l’intérieur. La maison est selon lui dans un état désastreux: aussitôt entré, il a dû ouvrir les fenêtres pour chasser une mauvaise odeur tandis que des assiettes et des vêtements sales jonchaient le sol. « Une porcherie, c’est tellement sale (…) Ils ont tagué le fauteuil, on a retrouvé des bouts de verre », a-t-il déploré.

publicités

L’affaire n’est cependant pas terminée. Lundi, l’avocat de l’homme qui occupait le logement n’excluait pas un retour de son client dans la maison. Son épouse avait elle aussi fait état sur BFMTV de sa volonté de retourner dans le logement.

Georges Botella, maire de Théoule-sur-Mer, avait expliqué le schéma légal à suivre en cas de squat d’une propriété: « La procédure est engagée. Il faut que ce soit le propriétaire qui prouve que c’est sa résidence et engage lui-même, moyennant des frais d’avocat, une demande d’expulsion. C’est une procédure civile, qui peut être longue. »

Franbuzz sur Facebook

Répondre