MEURTRE À LA MACHETTE : Une jeune femme de 27 ans tue une retraitée à coups de machette

Cassandre Chauvet, 27 ans, a été mise en examen ce samedi pour le meurtre de Sophie, la sexagénaire agressée lundi à la machette à Saint-Cybardeaux. Mais aussi pour la tentative de meurtre sur le fils de la victime, Vincent, un homme âgé de 36 ans.

publicités

Celui-ci a été blessé aux doigts dans la rixe. Il a par ailleurs ouvert le feu sur la suspecte, une femme de 27 ans, avec une arme de petit calibre. Blessée aux jambes, cette dernière avait réussi à prendre la fuite avant d’être arrêtée un peu plus tard. Elle est actuellement hospitalisée à Angoulême. Placée en garde à vue, elle ne reconnaît pas les faits, selon France Bleu.

Lundi 12 août, la jeune femme de 27 ans, habitant en Charente, s’est présentée au domicile de Sophie Gautron et Vincent Pinaud. La sexagénaire vivait avec son fils depuis plus d’une dizaine d’années. Vers 13h30, une violente dispute s’y serait produite. L’auteure présumée aurait porté des coups de machette aux deux habitants. Sophie Gautron a reçu plusieurs coups dont un à la tête, provoquant une fracture du crâne. Vincent Pinaud a été blessé aux mains. Il a ensuite répliqué avec une arme de petit calibre et blessé la visiteuse aux pieds et à une jambe. Cassandre Chauvet a ensuite pris la fuite en auto-stop jusqu’à la clinique Saint-Joseph à Angoulême, où les policiers l’ont arrêtée.

publicités

Pour rappel, Sophie, la sexagénaire agressée lundi est décédée ce vendredi au CHU de Poitiers, après avoir passé quatre jours dans un état très critique. Son fils Vincent, touché à la main est sorti mardi de l’hôpital, a été placé en garde à vue, puis relâché sans être poursuivi.

Une information judiciaire pour homicide et tentative d’homicide a été ouverte samedi. Entendu par les enquêteurs en début de semaine, le fils de Sophie G. ne sera pas poursuivi. On ne connaît toujours pas les relations qu’entretenaient les trois personnes impliquées ou les raisons de leurs différends.

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre