Noa, une étudiante de 22 ans tabassée par 4 hommes et laissée pour morte

Les faits se sont déroulés lundi soir à Gand, en Belgique. Noa, une jeune étudiante en journalisme de 22 ans, a été victime de violences. Quatre hommes l’ont agressée et l’ont laissée inconsciente dans une allée, alors que la jeune femme rentrait chez elle.

Ce lundi, en rentrant du festival de Gand,  la jeune étudiante en journalisme, Noa Cornaer, 22 ans, a été victime de violences par 4 hommes, « Ils m’ont interpellée et demandé de venir près d’eux. Je les ai ignorés », explique Noa, au HLN. Ses agresseurs l’ont violemment poussée et l’étudiante est tombée à terre. Les quatre hommes l’ont ensuite frappée au visage : « Ils n’ont pas arrêté de me frapper », raconte la jeune femme qui a perdu connaissance.

publicités

À son réveil, les agresseurs avaient disparu depuis longtemps, avec son sac à main : « Lorsque j’ai repris connaissance, plusieurs personnes se tenaient debout autour de moi. Ils voulaient appeler la police mais je leur ai dit que ce n’était pas nécessaire. Heureusement, mon GSM et mes clés étaient dans ma poche. », raconte-t-elle.

 

publicités

Une commotion cérébrale

Les médecins ont constaté que Noa souffrait d’une commotion cérébrale. Mardi soir, l’étudiante s’est rendue à la police en espérant qu’elle puisse arrêter ses agresseurs. « J’ai traversé tant de fois cette allée pour rentrer chez moi et jamais je n’ai rencontré de problèmes. Qu’une chose pareille puisse arriver est très effrayant », s’inquiète-t-elle.

La victime, qui souffre d’une commotion cérébrale, a porté plainte le lendemain au commissariat. Les agresseurs n’ont pour l’instant pas été interpellés.

publicités

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Noa (@noacornaer) le

Franbuzz sur Facebook

Répondre