«Non, je n’ai pas une vie facile» : une mère sans emploi percevait 22 500 € par an d’allocations et s’en est défendu

Être une mère célibataire peut s’avérer difficile. Et les personnes dans cette situation obtiennent habituellement de l’aide du gouvernement. Mais quelquefois aider ces parents isolés et dans la difficulté nous amène à nous demander dans quelle mesure ils ne sont pas trop aidés.

publicités

Caroline McCracken Bridlington, East Yorks, dans le nord de l’Angleterre, a ouvert le débat. Elle fait face à des réactions défavorables depuis qu’elle a participé à une émission dont le thème était les gens qui mènent une vie décente grâce aux aides sociales. Selon The Sun, Caroline, qui percevait environ 20 000 £ (22 500 €) en allocations chaque année, a déclaré que sa participation à l’émission l’avait amenée à être victime de harcèlement et qu’on la ridiculisait sur internet.

Caroline était l’une des femmes qui participaient à l’émission Costa Del Dole de Channel 5. Elle s’est défendue contre ceux qui la jugeaient parce qu’ils s’imaginaient qu’elle avait la vie facile. La mère célibataire de trois enfants a dit qu’elle avait reçu tellement de réactions négatives qu’elle a dû supprimer sur Facebook des personnes qu’elle pensait être ses amis.

publicités

Dans l’émission, Caroline a dit qu’elle touchait des prestations depuis dix ans. Selon le programme, Caroline recevait environ 1 700 £ (1 900 €) par mois en allocations pour les enfants, en complément de revenus et en crédits d’impôt pour les enfants.

publicités

Elle a également ajouté que ses prestations allaient être bientôt réduites et qu’elle ne recevrait plus que 1 000 £ (1 100 €) par mois. Elle a dit qu’elle regrettait d’être venue dans l’émission et qu’elle ne l’aurait pas fait si elle avait réalisé de quelle manière on allait la regarder après cela.

Elle a insisté sur le fait que sa vie n’était pas facile malgré la façon dont elle avait été présentée à la télévision.

La plaidoirie de Caroline ne l’a pas protégée d’une plus grande réaction en retour. Certains internautes estimaient que même si elle allait toucher moins, elle vivait toujours très bien. Au contraire,elle a encore été davantage désapprouvée par les utilisateurs des réseaux sociaux qui pensaient qu’elle n’avait aucune raison de se plaindre.

Les choix de vie de Caroline sont peut-être un peu controversés, mais elle semble convaincue qu’elle fait ce qu’il faut pour sa famille.

Nous pouvons comprendre la colère des internautes qui travaillent dur pour gagner cette somme, mais nous n’avons pas non plus toutes les données en main pour pouvoir la « juger » définitivement.

Source: fabiosa.fr

Franbuzz sur Facebook

Répondre