Nouveau challenge: Des Anglais boivent du Coca-Cola au lait et le revendiquent fièrement

Le débat autour de la mixture est ouvert, rapporte The Inde­pendent. C’est l’hu­mo­riste britan­nique James Felton qui a lancé les hosti­li­tés, en publiant des photos de sa décou­verte du jour : à Birmin­gham, au Royaume-Uni, on boit du Coca-Cola au lait. « Le Coca au lait est un vrai truc. Les gens d’ici l’adorent », commente-t-il le 1er mars 2019, postant des photos de lui goûtant à la bois­son.

Depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux, un challenge lancé par l’humoriste britannique James Felton agite l’Angleterre. Le comique a partagé début mars plusieurs clichés sur lesquels il apparaît en train de boire du Coca-Cola mélangé avec… du lait. Cette mixture étonnante fait beaucoup parler outre-Manche.

publicités

Du Coca-Cola avec du lait, un classique de Birmingham

Le message posté sur Twitter par James Felton a été relayé plus de 6000 fois en quelques heures. « Le Coca au lait est un vrai truc. Les gens d’ici l’adorent. » écrit ainsi l’humoriste originaire de Birmingham. Le Coca-Cola au lait serait donc la boisson tendance dans la deuxième plus grande ville du Royaume-Uni ? Les principaux médias britanniques comme le Guardian ou The Independant se sont aussitôt emparés de la question sur leurs sites internet. L’étrange mixture suscite des réactions diverses. Si certains Britanniques assument boire régulièrement cette mixture particulière, d’autres expriment leur dégoût quant au mélange de ces deux liquides.

publicités

Coca-Cola/Lait, une réaction chimique étonnante

Si le mélange explosif entre le Coca-Cola et les bonbons Mentos est connu de tous, l’expérience Coca-Lait propose une réaction chimique tout aussi étonnante. Au fil des minutes, le lait se décompose à l’intérieur de la bouteille et les deux corps liquides changent complètement d’apparence lorsqu’ils se retrouvent mélangés pendant plus d’une demi-heure. Cette expérience scientifique semble toutefois ne pas déranger les Britanniques et les habitants de la région de Birmingham. Patience, le Brexit, c’est pour cette semaine.

Sources: ulycesletribunaldunet

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre