Ours, tigres, babouins, tous les animaux sont en train de mourir, abandonnés dans leur enclos depuis la fermeture du zoo

C’est une honte totale pour les autorités de la commune d’Ayamonte, en Espagne. Sur la Costa de la Luz,  le parc zoologique de Prudencio Navarro est au centre de la polémique. Fermé depuis deux mois, les animaux y sont laissés à l’abandon.

Suite à la ferme du zoo il y a deux mois, les autorités de la commune de Ayamonte, à qui appartient l’établissement, ont été accusés d’ignorer les propositions de relocalisation des animaux. Et aujourd’hui, ces derniers meurent à petit feu par manque de prise en considération.

publicités

Fin du calvaire pour les animaux du zoo municipal Prudencio Navarro d’Ayamonte (Andalousie). Alors qu’ils se trouvaient en situation de quasi-abandon depuis la fermeture de l’établissement par la mairie il y a deux mois, ils vont finalement être transférés dans des lieux plus accueillants, a rapporté La Vanguardia ce mardi.

La semaine dernière, l’ONG Proyecto Gran Simio avait alerté sur leur «état lamentable», due à une situation «chaotique» au sein du zoo. «Deux ours, un tigre, quatre babouins, des daims et quelques autres animaux sont encore dans le zoo dans un état d’abandon déplorable et des conditions sanitaires terribles», avait dénoncé l’association dans un communiqué.

publicités
image: Pen News

« Le zoo est dans un état d’abandon chaotiques, avec des animaux déprimés et en mauvaise santé. Il y a de l’eau stagnante dans leurs enclos, ce qui les met en grand danger d’infection s’ils en boivent. Elles peuvent devenir un nid à moustiques, un facteur pour la transmission de maladies. La plupart des animaux vont très mal psychologiquement » a déclaré Pedro Terrados, porte-parole de l’association.

image: Pen News

Il a poursuivi avec de nombreuses interrogations sur le sort de ces animaux : « Qui va les nourrir ? Comment ? Quel régime ? Combien de vitamines pour chaque espèce ? On n’en sait rien du tout ».
Pedro Tarrados recommande que l’on déplace ces animaux au plus vite dans des sanctuaires où ils seront pris en charge. L’association milite en effet pour qu’une réserve soit créée sur le territoire espagnol pour recueillir tous les animaux abandonnés par les zoos ou les cirques.

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre