Paris: Deux femmes suspectées d’avoir causé un accident mortel de trottinette interpellées

Près de dix jours après la mort de Miriam, 31 ans, deux personnes ont été interpellées, a annoncé le parquet. Une source policière indique à RTL qu’il s’agit de deux infirmières.

publicités

Après la mort de Miriam, violemment percutée par une trottinette à Paris dans la nuit du dimanche 13 au lundi 14 juin, deux jeunes femmes ont été interpellées ce jeudi matin, indique le parquet de Paris au Figaro.

«Elles ont été placées en garde à vue du chef d’homicide involontaire par conducteur de véhicule terrestre à moteur aggravé par le délit de fuite», nous précise-t-on. Leur garde à vue est actuellement en cours.

publicités

Selon Le Parisien , les deux jeunes femmes ont été interpellées à leur domicile respectif à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) et de Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne). Elles seraient infirmières, âgées d’environ 25 ans et étaient apparemment ivres le soir du drame, détaillent nos confrères.

Projetée au sol

Le 14 juin dernier, une femme de 31 ans, de nationalité italienne, et installée à Paris, avait été percutée par deux jeunes femmes sur une trottinette électrique. Elle marchait le long du quai sur l’Île de la Cité, sur la voie piétonne Georges-Pompidou, avec une amie, après avoir quitté son travail. Elle travaillait en tant que serveuse dans un restaurant italien.

publicités

Projetée au sol, la tête de la victime avait frappé le trottoir. Prise en charge par des plongeurs de la brigade fluviale qui patrouillaient sur la Seine, elle avait été transportée inconsciente à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. La jeune femme a succombé de ses blessures deux jours plus tard.

Les deux conductrices de la trottinette avaient ensuite pris la fuite. Un appel à témoins avait été lancé pour tenter de retrouver leur trace, tandis qu’une enquête pour homicide involontaire a été ouverte par le parquet de Paris.

Le parquet de Paris avait ouvert une enquête vendredi 18 juin pour tenter de retrouver les fuyardes. David Belliard, adjoint Europe Écologie-Les Verts chargé des transports d’Anne Hidalgo, avait appelé les « chauffardes » à se rendre et assuré que la sécurité des piétons était une « priorité » de la municipalité alors que de nombreuses voix s’élèvent en effet pour dénoncer le manque de régulation de la mobilité douce dans la capitale.

Franbuzz sur Facebook

Répondre