Pas-de-Calais : Un suspect interpellé quatre mois après le meurtre de Laura Bernard, 16 ans

L’enquête sur l’affaire Laura Bernard est relancée. Quatre mois après le meurtre de l’adolescente à l’arme blanche, un homme de 36 ans, récidiviste, a été arrêté et écroué.

publicités

Plus de quatre mois après le meurtre à l’arme blanche de Laura Bernard, 16 ans, en pleine rue à Sallaumines (Pas-de-Calais), un suspect a été arrêté, mis en examen et écroué, a annoncé ce lundi en conférence de presse le procureur de la république de Béthune Thierry Dran.

L’homme se prénomme Ferdinand Aouri, il a 36 ans et habite la région. En 2007, il a déjà été condamné à 15 ans de prison par la Cour d’Assises du Pas-de-Calais dans une affaire de meurtre commis en 2003.

publicités

400 mètres du domicile familial

Le jeudi 30 janvier, il est aux alentours de 17 h 30 et la nuit s’annonce, Laura vient de quitter le lycée professionnel La Peupleraie, rue Jules-Mattez, à Sallaumines. Elle y est scolarisée en première ECMS (employé commercial multi-spécialisé). Comme chaque jour, elle rentre chez elle à pied, une marche d’une quinzaine de minutes, la plus grande partie le long de la D 262. Pour gagner quelques secondes, elle a l’habitude de couper par l’espace Moreels, un petit parc où se trouve un city-stade.

publicités

L’adolescente de 16 ans se trouve à quelque 400 mètres du domicile familial quand elle est agressée par un homme aux abords de l’impasse Bauduin. L’homme a le visage partiellement dissimulé, indiquera aux enquêteurs un témoin la scène. Armé d’un couteau, il maintient la jeune fille au sol. Menacé par l’assaillant, le témoin part, va chercher du secours. De retour quelques instants après, il trouve la victime inanimée. Son corps a été frappé à quatre reprises, notamment à la gorge et au thorax.

L’ADN retrouvée sur la paire de lunettes de Laura

Dans cette conférence de presse, il a annoncé qu’un suspect a été arrêté, plus de quatre mois après, par la police judiciaire de Lille (Nord). Il a été mis en examen et écroué vendredi 5 juin. Son nom : Ferdinand Aouri. Il a 36 ans et habite la région.

« Deux personnes de son entourage familial relataient l’avoir vu rentrer un soir couvert de sang, et l’avoir entendu dire selon ses propres termes qu’il avait « planté une jeune fille au cou » », souligne le procureur.

La paire de lunettes de Laura Bernard a été retrouvée sur les lieux du crime et L’ADN du mis en cause a pu y être relevé. Après des recherches sur son téléphone, les investigateurs ont compris qu’il était à Sallaumines le jour du meurtre.

Un lourd casier

Ferdinand Aouri avait même été arrêté le 23 février dernier par la police de Lens dans une autre affaire. Il avait ensuite été placé en détention. Il a dû en être sorti pour être présenté au juge le 5 juin. Devant ce dernier, il a nié les faits.

Son casier est lourd car, en 2007, il avait déjà été condamné à 15 ans de prison par la Cour d’Assises du Pas-de-Calais pour une autre affaire de meurtre.

Franbuzz sur Facebook

Répondre