Paul, 12 ans, raconte comment il a sauvé la vie d’un homme qui faisait un malaise cardiaque dans le bus

Dans le bus pour aller au collège, un élève de 5e a appelé les pompiers en voyant qu’un passager faisait un malaise cardiaque. Sa réactivité a sauvé la vie de l’homme de 56 ans.

publicités

Dans le bus qui le conduisait, ce mardi 17 novembre, à 7 h 50, à son collège à Saint-Quay-Portrieux (Côtes-d’Armor), Paul Jullien de Pommerol a sauvé la vie d’un homme en appelant les pompiers. Le passager de 56 ans faisait un malaise cardiaque. Deux jours après, le collégien raconte son geste.

Peu avant 8 h, un passager du bus a fait un malaise. Témoin de la scène, Paul Jullien de Pommerol, un adolescent de 12 ans scolarisé en classe de 5e qui se rendait au collège au moment des faits, a réagi promptement.

publicités

« J’ai entendu un homme dire très distinctement : ‘Je fais un infarctus, appelez les pompiers’. J’étais assis à l’avant du car, dans une rangée à côté. Je le voyais en diagonale. Il a fermé ses yeux, basculé en avant et pris sa tête dans ses bras », a expliqué le collégien à nos confrères de Ouest-France.

Personne ne semble réagir

Autour de lui, dans le bus, personne ne semble réagir. La victime continue de supplier. Paul a une seconde d’hésitation, puis compose le 18 avec son téléphone. « J’ai décrit la situation, indiqué où on se trouvait, donné l’heure…, dit-il à nos confrères. Quand j’étais en primaire, j’ai visité plusieurs fois la caserne de Saint-Quay. Et j’ai retenu qu’il fallait toujours communiquer l’heure exacte. »

publicités

Paul utilise alors son téléphone portable pour prévenir les pompiers : « Le 18 m’est tout de suite venu à l’esprit. J’ai décrit la situation, indiqué où on se trouvait, donné l’heure. »

« Le monsieur ne pouvait presque plus parler »

L’opérateur du 18 lui pose plusieurs questions sur l’état de la victime. « Le monsieur ne pouvait presque plus parler. C’était très compliqué de répondre. On m’a alors annoncé qu’une équipe était déclenchée pour venir. »

Le bus s’arrête alors devant son collège. Paul descend alors que les secours arrivent. « J’ai sauvé une vie », réalise le jeune héros. Les pompiers saluent de leur côté « sa bonne présence d’esprit » face à la situation. « L’appel de Paul a permis de sauver la vie de cet homme. Cela aurait pu s’aggraver, ça se joue à la minute. »

Quant à la victime, âgée de 56 ans, elle a été médicalisée dans le bus puis hospitalisée.

image: ouest-france

Son appel a permis de sauver la vie de cet homme

Pris en charge par les secours quelques minutes plus tard, le quinquagénaire sera évacué vers l’hôpital de Saint-Brieuc pendant que Paul entame sa journée de cours.

« Son appel a permis de sauver la vie de cet homme. Cela aurait pu s’aggraver. Ça se joue à la minute. Il faut remercier ce jeune, qui a su agir. Il n’est pas resté un témoin passif devant cette scène », conclut François Ollivier, responsable de salle au Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (Codis) des Côtes-d’Armor.

Franbuzz sur Facebook

Répondre