Plus de 2.000 koalas meurent dans un incendie à l’Australie

Un feu de brousse sur la côte est du pays aurait provoqué la mort de centaines de koalas, ont annoncé ce mercredi 30 octobre les autorités. Une inquiétude survient quant à la « population exceptionnelle » de koalas vivant dans cette zone ravagée par les flammes.

publicités

Les agents en charge de la protection de la faune du nord de l’Etat de la Nouvelle-Galles du Sud sont très inquiets pour cette «population exceptionnelle» de koalas vivant dans la zone ravagée par les flammes. Les pompiers luttent toujours pour tenter de maîtriser cet incendie qui aurait été déclenché par la foudre samedi à quelque 400 kilomètres au nord de Sydney. Il a déjà détruit de plus de 2000 hectares.

«Ces koalas revêtent une importance particulière car c’est une population très diversifiée sur un plan génétique», a expliqué à l’AFP Sue Ashton, présidente de l’Hôpital des koalas de Port Macquarie. Elle redoute que des «centaines» de marsupiaux vivant dans cette région de reproduction «aient péri dans cet incendie». «C’est une tragédie nationale car cette population de koalas est unique», a-t-elle déploré.

publicités

70 incendies encore actifs

Plus de 70 incendies demeurent actifs dans l’État de Nouvelles-Galles du Sud, confronté à une très grave sécheresse. La situation s’améliore cependant près de port-Macquarie, où des bombardiers d’eau ont été déployés afin de maîtriser l’incendie. Sue Ashton a indiqué que des bénévoles vont se joindre jeudi ou vendredi aux pompiers déployés dans cette région afin d’évaluer les pertes et de procéder au sauvetage des koalas survivants.

Les habitats des marsupiaux détruits

Selon la directrice de l’hôpital pour koalas de Port Macquarie, Cheyne Flanagan, un tiers de l’habitat des koalas sur la côte nord du New South Wales a été ravagé dans les incendies. «C’est juste Armageddon, vraiment», a-t-elle déclaré. «L’impact de ces incendies est terrible, et nous en avons encore pour tout l’été.»

publicités

Les pompiers du NSW se préparent à des conditions «très difficiles» mardi. La météo devrait empirer, avec des températures dépassant 40 degrés Celsius, du vent violent et un faible taux d’humidité.

Les autorités estiment que les incendies ont déjà brûlé 2,7 millions d’hectares de terres à l’est de l’Australie depuis octobre.

Source: AFP – RTL

Franbuzz sur Facebook

Répondre