Plus de place dans les hôpitaux, des patients atteints du Covid-19 hospitalisés dans leur voiture

Les chiffres de contaminations au coronavirus, à l’approche de la mi-novembre, inquiètent les autorités sanitaires italiennes. Des médecins réclament un confinement national.

publicités

L’Italie a dépassé mercredi 11 novembre le million de cas de contamination par le nouveau coronavirus et son système de santé est au bord de la rupture. À l’hôpital Cotugno de Naples, faute de lits disponibles à l’intérieur de l’établissement, des personnes étaient traitées directement dans leur voiture.

Ces images ont choqué tout un pays : à Naples, en Italie, les patients ayant contracté le coronavirus ne peuvent pas tous avoir accès à un lit d’hôpital, car les services de réanimation se trouvent déjà surchargés. Les malades sont donc pris en charge directement dans leur voiture : des soignants passent avec des bombonnes d’oxygène pour aider ceux qui souffrent de problèmes respiratoires.

publicités

Dans un reportage diffusé sur France 2, on peut voir des infirmiers prenant en charge des patients à l’extérieur de l’hôpital, les plaçant parfois sous oxygène dans leurs voitures en reliant la bonbonne à travers la fenêtre.

Aussi dans un reportage de BFMTV, les proches des patients se plaignent de l’incapacité de l’hôpital à accueillir tous les nouveaux cas. L’épidémie n’est plus sous contrôle à Naples. Les patients atteints du Covid-19 ne sont plus accueillis dans le service spécialisé, témoigne une femme venue amener son père à l’hôpital. Autre fait alarmant, selon un témoignage dans le reportage, les médecins seraient apparemment tous positif au Covid-19.

Devant la croissance rapide du nombre de nouveaux cas et d’hospitalisations qui menacent les services de réanimation de saturation, des médecins et experts réclament un reconfinement généralisé.

Le gouvernement italien réagit

Les médecins italiens sont inquiets face au rebond de l’épidémie. En effet, chaque jour sont détectés entre 30 000 et 40 000 nouveaux cas dans le pays. Le gouvernement italien va mettre en place des catégories par région en fonction de la gravité de la situation. Les médecins, quant à eux, demandent un reconfinement national pour endiguer l’épidémie.

Franbuzz sur Facebook

Répondre