Plus d’un automobiliste français sur trois jette ses déchets par la fenêtre de sa voiture sur la route des vacances

Une étude publiée ce jeudi par Ipsos et commandée par Vinci Autoroute révèle que plus d’un Français sur trois jette ses déchets en dehors de sa voiture lors de ses trajets. Une information inquiétante à la veille du grand week-end de chassé-croisé des vacances d’été, qui montre que la propreté n’est pas notre objectif principal.

Cette année encore, la route des vacances risque d’être jonchée de déchets en tous genres. Dans une enquête publiée par Vinci Autoroutes et repérée par Le Parisien, 37 % des sondés déclarent avoir, au moins une fois, jeté des déchets par leur fenêtre sur l’autoroute… Ils étaient 33 % l’an dernier.

publicités

Tout aussi édifiant, l’étude rapporte que 40  % des contrevenants abandonnent leurs déchets pour ne pas avoir à les emporter jusqu’à une poubelle. Pourtant « sur nos 4 443 km de réseau autoroutier Vinci, toutes les aires de repos proposent des bennes et même des conteneurs à tri« , rappelle Bernadette Moreau, déléguée générale de la Fondation Vinci Autoroutes dans Le Parisien/Aujourd’hui en France.

Crédit photo : Vinci Autoroutes

En tout, les agents routiers ramassent chaque jour 25 tonnes de déchets sauvages le long des autoroutes. « Ça ne me surprend pas ! Rien qu’en huit heures de patrouille, on revient régulièrement avec plusieurs sacs pleins », raconte au Parisien Bryan Gonnot, patrouilleur chez Vinci depuis cinq ans.

publicités

Et ce ne sont pas les plus jeunes qui font preuve de bonne conduite. « Les jeunes entre 16 et 24 ans sont moins bons élèves que leurs aînés : la moitié avoue jeter ses déchets », rapporte le communiqué de Vinci Autoroutes.
Plus inquiétant encore, l’étude indique que 40% abandonnent leurs déchets pour ne pas avoir à les emporter jusqu’à une poubelle. Alors même que les aires de repos comprennent des bennes à ordures, voire des conteneurs pour trier les déchets.

Ce petit geste, anodin pour certains, n’a pas seulement pour conséquence une pollution de l’environnement et visuelle, il augmente également les risques routiers. En effet, les objets jetés, peuvent être percutés par des automobilistes et entraîner des accidents.

Toujours d’après cette étude, près d’un Français sur six abandonne son mégot en roulant. « Un mégot mal éteint jeté sur le bord de l’autoroute peut provoquer un incendie, surtout en période de sécheresse ou de canicule », peut-on lire.

(Photo by ERIC PIERMONT / AFP)

 

Les agents routiers qui récupèrent chaque jour 25 tonnes de déchets sauvages ne sont pas en reste, puisqu’ils risquent, eux aussi, leur vie pour les récupérer à côté des voitures allant à vive allure. Une seule journée leur suffit pour ramasser « une centaine de mégots sur 1 kilomètre d’autoroute et 200 sur une aire de service. »

Franbuzz sur Facebook

Répondre