Pour lutter contre le coronavirus, les députés et ministres bulgares offrent leur salaire à la santé publique

Cette mesure concerne les députés, les membres du gouvernement et leurs cabinets politiques, ainsi que les chefs d’agences. Ce don représente au total plusieurs millions d’euros, alors que la Bulgarie est relativement peu impactée par le Covid-19 mais est tout de même placée en état d’urgence.

publicités

Les députés et ministres bulgares ont décidé de faire don de leur salaire à la santé publique. Ce geste solidaire représente environ 1,44 million de leva (740.000 euros). Les élus ont fait le choix de reverser leur rémunération pendant toute la durée du confinement, afin de lutter contre le Covid-19.

Cette mesure concerne également les membres du gouvernement et leurs cabinets politiques, ainsi que les chefs d’agences gouvernementales. Proposée par le parti conservateur au pouvoir, la loi a été adoptée lundi soir à l’unanimité par les députés. De fait, ils doivent renoncer à leur salaire à partir du 1er avril.

publicités

De plus, le parlement a voté une actualisation du budget 2020, adoptant un déficit de 3 %.

Un système de santé fragile

Munie d’un système de santé fragilisé, la Bulgarie avait imposé dès le 13 mars des mesures de confinement intransigeantes afin d’éviter de surcharger les hôpitaux. Lundi soir, le pays situé dans les Balkans, a fait le choix de prolonger l’état d’urgence ainsi que la durée du confinement jusqu’au 13 mai.

publicités

Ce n’est pas tout. Le ministre de la Santé publique a annoncé la fermeture des frontières du pays aux étrangers. Cette nouvelle mesure vise à limiter la propagation du coronavirus.

Par ailleurs une hausse importante du chômage, jusqu’à 6,2 % est désormais prévue, 42.000 nouveaux chômeurs s’étant enregistrés depuis le début de la crise du nouveau coronavirus. Avec 549 cas confirmés et 22 morts du coronavirus, la Bulgarie reste relativement peu touchée par l’épidémie. Pays le plus pauvre de l’Union européenne, elle avait pris dès le 13 mars des mesures de confinement sévères afin de permettre à son système de santé de faire face à l’épidémie.

Franbuzz sur Facebook

Répondre