Prix du gaz, consultations médicales… Voici tout ce qui change le 1er mai !

Comme chaque début de mois, des changements sont à prévoir pour les Français. Le mois de mai ne déroge évidemment pas à la règle. Découvrez toutes les nouveautés à retenir.

Cette mesure entre en application au 1er mai : la consultation chez le médecin généraliste va désormais passer de 23 à 25 euros.

publicités

Pourquoi cette revalorisation ?

Les médecins n’avaient pas vu leurs tarifs médicaux augmenter depuis 2011… alors même que les relations ont pu être tendues entre eux et le ministre de la Santé Marisol Touraine – notamment à cause de la généralisation du tiers payant, qui était une promesse du candidat Hollande lors de la campagne présidentielle de 2012.

Ce geste d’apaisement à l’égard des professionnels de santé n’a cependant pas été jugé suffisant pour certains d’entre eux. Pour preuve, ces accords n’ont été signés que par trois des cinq syndicats représentant la profession.

publicités

Les généralistes sont-ils les seuls concernés ?

La réponse est non. Si les médecins généralistes passent de 23 à 25 euros, d’autres spécialistes voient également leurs tarifs revalorisés. Ainsi…

  • les pédiatres ou généralistes accueillant un enfant de moins de 6 ans en consultation : le prix de la consultation passe de 28 à 30 euros.
  • par la suite et normalement dès l’été 2017 : les psychiatres, neuropsychiatres, neurologues et cardiologues devraient également voir leurs tarifs augmenter de 2 euros.

Qui va payer ?

Cette mesure est coûteuse, estimée à l’époque à 1,3 milliard d’euros. La Sécurité sociale s’est engagée à prendre en charge cette revalorisation des honoraires des médecins, qui ne devrait donc pas être à la charge du patient.

publicités

Les prix du gaz baissent

Les tarifs réglementés de vente du gaz vont baisser en moyenne de 3,3 % par rapport au barème en vigueur en avril 2017. Il s’agit de la première hausse significative depuis plusieurs mois. Dans le détail, la baisse sera de : 1,2 % pour la cuisson ; 2,1 % pour la cuisson et l’eau chaude ; 3,4 % pour le chauffage  et 4 % pour la petite chaufferie.

Mai, le mois des impôts

Le mois de mai est celui des échances fiscales. Le 17 mai sonnera l’heure de la date limite de la déclaration papier. Pour les départements 01 à 19 et les résidents à l’étranger, il faudra faire votre déclaration en ligne au plus tard le 23 mai, le 30 mai pour les résidents des départements 20 à 49. Pour les autres, l’échéance interviendra plus tard, le 6 juin.

Patrim, le nouveau service en ligne pour estimer un logement

Dès le 1er mai, les vendeurs et acquéreurs pourront profiter de Patrim’, un service utilisé par l’administration fiscale pour déterminer la valeur des propriétés immobilières. Pour y accéder, il faudra seulement délivrer son numéro fiscal.

Source: Orange avec AFP

Franbuzz sur Facebook

Répondre