Quand Jean Castex cherche partout ses lunettes alors qu’il les a sur son nez… Fou rire garanti (vidéo)

La scène a fait rire les internautes. Au tout début de sa conférence de presse destinée à la vaccination contre le Covid-19, Jean Castex a cherché ses lunettes. Problème : il les portait déjà. Retrouvez cette scène hilarante dans la vidéo ci-dessous. Nous, on a beaucoup ri !

publicités

Jeudi 3 décembre, quelques secondes avant de présenter à la presse la stratégie vaccinale de la France face au Covid-19, le premier ministre pense avoir perdu ses lunettes alors qu’il vient de les installer sur son nez. L’instant est surréaliste et anecdotique, alors même que le sujet est grave, le plan gouvernemental de vaccination contre le Covid-19.

Mais où sont les lunettes de Jean Castex ?

Ce jeudi se tenait donc la conférence de presse du Premier ministre Jean Castex, pour détaillé le plan sanitaire et la phase des vaccins. Alors qu’il allait démarrer, Jean Castex a été très perturbé par sa paire de lunette, qu’il ne trouvait plus. Comme vous avez pu le voir, il portait simplement sa jolie monture sur le bout de son nez.

publicités

On entend même Jean Castex murmurer : « Il me faut mes lunettes là », ou « qu’est-ce que j’ai foutu ? ». Finalement, elles n’étaient pas si loin, puisqu’elles étaient sur son nez… Après quelques secondes de panique, il reprend la parole comme si rien ne s’était passé. « Bien, mesdames et messieurs… »

Le Premier ministre a tout de même commencé son discours, mais on ne sait pas s’il s’est rendu compte de son oubli. De quoi faire rire les internautes, qui ont vivement commenté la scène sur les réseaux sociaux.

publicités

Les détails de la conférence de presse

Jean Castex a annoncé certaines recommandations, notamment pour la période de Noël. Pour éviter une nouvelle redoutée troisième vague, il a indiqué que pour les fêtes, le nombre de personnes maximum à table devait être de « six adultes, sans compter les enfants« . Au niveau du vaccin, sujet centrale de cette conférence de presse, Jean Castex a indiqué qu’un million de personnes seraient vaccinées en janvier, puis 14 millions de Français âgés ou à risques jusqu’au printemps. Pour la dernière phrase, le grand public dans son ensemble sera concerné. Les vaccins seront évidemment gratuits. Alors que certains craignent des effets néfastes sur la santé, Jean Castex s’est montré rassurant en expliquant que tout vaccin aura avec lui les autorisations nécessaires.

Franbuzz sur Facebook

Répondre