Radars endommagés : Forte hausse de la mortalité routière

Alors que près de 60% des radars ont été dégradés depuis le début du mouvement des « gilets jaunes », le délégué interministériel à la sécurité routière estime que ces radars hors service sont responsables de la hausse de la mortalité sur les routes.

Le nombre de morts et de blessés sur les routes a augmenté en février, pour le 2e mois consécutif, de + 17 %.
Une hausse due à la destruction des radars depuis le début du mouvement des gilets jaunes, assure la Sécurité routière.

Les chiffres de l’accidentalité routière, tous en augmentation, sont mauvais : en février, le nombre de tués sur les routes a augmenté de 17 % pour atteindre 253 morts, soit 37 de plus qu’en 2018. « Cela fait quand même plus d’un mort par jour en plus, s’étrangle Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière. Imaginez si ça se produisait en une fois, 37 morts d’un coup… » C’est le deuxième mois de hausse consécutive, après une augmentation de 3,9 % des tués sur les routes en janvier.

publicités

Le nombre d’accidents augmente aussi, de 22 % par rapport à février 2018, soit 746 accidents supplémentaires, pour un total de 4 091. Enfin, le nombre de blessés progresse d’environ 18 % par rapport à 2018, avec 889 personnes concernées, pour un total de 5 021 blessés.

Effet de la forte dégradation des radars fixes s’amplifie et se traduit par un relâchement des comportements sur l’ensemble des réseaux’ écrit la sécurité routière dans son communiqué. ‘La forte augmentation de la mortalité routière enregistrée le mois dernier concerne principalement les piétons, les cyclistes, les jeunes de 18-24 ans et les seniors de 65 ans et plus’ souligne la Sécurité routière.

publicités

Début janvier, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner avait fait état de ‘près de 60% des radars neutralisés, attaqués, détruits’. Début mars, il a annoncé qu’à peu près ‘75% du parc de radars a été soit détruit, soit détérioré, soit attaqué, soit neutralisé. Il a également souligné qu’il y avait un lien direct entre la hausse récente de la mortalité sur les routes et ces actes de vandalisme.

publicités

Franbuzz sur Facebook

Répondre